Le rugby et le vin comme passions

Le rugby et le vin comme passions

« Au rugby, il faut toujours mettre un peu d’eau dans son vin … »

Les propriétaires viticoles investissent …

C’est à la fin du mois de février qu’on a appris que Jean Merlaut élargirait son porte-feuille d’entreprises.
En effet, le propriétaire du Château Gruaud-Larose, célèbre deuxième grand cru classé d’appellation Saint-Julien, vient d’acquérir près de 70% de parts dans la source des Abatilles à Arcachon.

1 Gruaud LaroseChâteau Gruaud-Larose

C’est en 1997 que ce cru classé en 1855 de grande lignée est rachetée par la famille Merlaut. Porteur d’une très longue tradition viticole portée vers l’excellence depuis 300 ans, Gruaud Larose est un Saint-Julien dont la particularité est d’être d’un seul tenant au niveau de ses parcelles: 82 hectares. Celles-ci sont constituées d’une combinaison idéale pour garantir au cabernet sauvignon (majoritaire), au merlot, cabernet franc, petit verdot et malbec une alimentation régulière et une maturité complète.© droits réservés

C’est cette même caractéristique des sols qui confère aux vins produits minéralité, structure, puissance mais aussi finesse. Gruaud Larose ne saurait renier son appartenance de style à la finesse légendaire des Saint-Julien. Ce « vin des rois et ce roi des vins », selon la devise maison, est donc le fruit d’une implication passionnée pour façonner des nectars humant bon les parfums floraux (Larose) et la minéralité inimitable des Graves (Gruaud).

En revanche, Jacky Lorenzetti lui, rajoutera une bouteille de vin sur sa table. Ce dernier, président du club de rugby parisien le Racing Métro 92, est aussi un propriétaire viticole. On trouvait déjà à son actif  le Château Lilian Ladouys (cru bourgeois d’appellation Saint-Estéphe) et le Château Pedesclaux (5ème grand cru classé d’appellation Pauillac.)

On pourra désormais également compter sur le Château d’Issan (troisième grand cru classé d’appellation Margaux) puisque Jacky Lorenzetti y détient désormais 50% des parts du cru.

Château Lilian Ladouys

Etik_Lilian_LadouysLe domaine de « Ladouys » est attesté dès le XVIème siècle. Comme beaucoup, le domaine rencontre des difficultés face aux crises de la première moitié du XXe siècle. Il disparaîtra progressivement.
Sa renaissance commence dans les années 1980 lorsque Christian Thiéblot et son épouse Lilian, qui donne alors son nom au château, l’acquièrent.
Ils l’abandonnent malheureusement en 1989 pour des raisons financières. La banque Natexis devient propriétaire et s’efforce de reconstituer le domaine dans sa dimension passée.
Le château est finalement racheté en 2008 par la famille Lorenzetti, fondateur de la société immobilière Foncia, désireuse de développer un pôle viticole dans le bordelais.

Le château est localisé au sud de l’appellation, près de Cos d’Estournel. Le vignoble s’étend sur 48 ha offrant une large palette des sols de l’appellation. Ceci permet une très riche complexité du vin. L’encépagement est constitué de 60% de Cabernet-sauvignon, 35% de Merlot et 5% de Cabernet franc.

Château Pedesclaux

chateau-pedesclaux-2010-12L’histoire de Pédesclaux commence au début du XIXème siècle lorsque Pierre Pédesclaux achète diverses parcelles de vignes et crée le domaine. Son vin sera ainsi choisi comme 5ème Grand Cru Classé en 1855. Le domaine est finalement racheté par le comte de Gastebois  en 1891 .pauillac_pedesclaux8
Jacky Lorenzetti et son épouse Françoise sont tous  deux désireux d’étendre leur pôle viticole après l’achat du Château Lilian Ladouys en 2008.
L’objectif est clairement de ramener le vin à un niveau plus conforme à celui de son Classement de 1855.
Situé au nord de Pauillac, le vignoble de 42 ha s’étend sur des sols de graves sur sous-sol argileux avec un encépagement constitué de Cabernet-sauvignon (50%), de Merlot (45%) et de Cabernet franc (5%).

Château d’Issan

histoire6Un vin fait de finesse et d’élégance. Exprimant le bouquet exquis particulier à la région de Margaux, il se distingue par ses qualités de souplesse, de charme et de finesse qui sont spécifiques à son terroir.

« Pour la table des Rois et l’autel des Dieux », telle est la devise du château d’Issan. Et pour cause !
Ce vin fut servi au mariage d’Aliénor d’Aquitaine et d’Henri Plantagenêt en 1152. On le retrouve aussi à la cour de l’Empereur François-Joseph à Vienne, bien des siècles plus tard.chateau-d-issan-2001-12.jpg

Le vignoble se trouve au cœur de l’appellation de Margaux avec lequel il partage un superbe terroir de graves riche en cailloux. L’encépagnement est fait à 65% de cabernet sauvignon, le reste étant du merlot.

Également disponible en impériale, jéroboam, double-magnum ou magnum … on ne rappelera jamais assez l’utilité des grands formats.

Newsletter

Abonnez-vous à la Newsletter hebdomadaire du Blog Millésima pour:


  • Bénéficier des derniers articles exclusifs sur le monde du vin
  • Découvrir les coulisses des plus grands domaines en vidéo
  • Etre alerter en avant-première sur les dégustations et événements que nous organisons

* champs requis

A propos de Léa Garmendia

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*