Journée de la femme : portrait de quatre passionnées au milieu des vignes

Journée de la femme : portrait de quatre passionnées au milieu des vignes

Qu’elles soient propriétaires de domaines, viticultrices, œnologues, chefs de cave… les femmes ont une place grandissante dans le secteur du vin. Historiquement masculine, la filière viticole laisse apparaître aujourd’hui une certaine mixité positive. Dans son magazine en 2016, l’association HEC au féminin indique que 38% de femmes exercent en vinification, 34% en fabrication de vins effervescents et 41% dans le commerce de gros de vins et de spiritueux. Peu d’études de genre dans le monde du vin ont été publiées pour le moment mais l’évolution de la place de la femme dans le milieu viticole s’opère depuis une vingtaine d’années maintenant. Zoom sur quatre femmes influentes de ce secteur, de Bordeaux à la Champagne et la Loire en faisant un détour par l’Italie… 

De l’ombre à la lumière…

Malgré les idées reçues, les femmes possèdent un lien relativement ancien avec le monde du vin. En 1788, le château d’Yquem se voit diriger par la veuve Françoise-Joséphine de Lur-Saluces qui saura lui donner sa dimension internationale qu’on lui connait aujourd’hui. Deux autres femmes ont laissé leurs noms dans l’histoire : Alexandrine Pommery et Barbe Nicoles Clicquot qui ont su reprendre la tête des exploitations de leurs défunts maris au XIXème en pérennisant les domaines. Les femmes créatrices de propriétés (et non veuves ou héritières) n’apparaîtront réellement qu’entre 1960 et 1970. Aujourd’hui, plus d’un quart des exploitations viticoles sont dirigées par une femme. Au fil du temps, une nouvelle forme de solidarité féminine s’est aussi développée avec l’apparition de cercles de femmes vigneronnes dans toute la France.

Portrait de quatre femmes passionnées

Caroline Fiot – Œnologue chez Ruinart

Caroline Fiot Champagne Ruinart Millésima

Caroline Fiot

Poussée par ses passions pour la chimie et la biologie, Caroline Fiot s’oriente après une prépa vers un cursus d’ingénieur Agronome à Montpellier SupAgro. Entre vin et parfum elle fait finalement le choix de la spécialisation Viticulture et Œnologie pour la dimension terroir et les valeurs que reflètent la filière viticole, notamment le partage, la tradition et l’innovation.

Caroline Fiot a eu la gentillesse de nous parler de son parcours dans le vin :

« C’est à Château Mauvinon (Saint Emilion Grand Cru) que je commence à faire mes armes, aux côtés d’une famille incroyable qui me confortera dans le choix de devenir Œnologue. Après plusieurs expériences dans le Bordelais chez Baron Philippe de Rothschild, au Vietnam et aux Etats-Unis, j’intègre l’ESSEC Business School au sein de la Chaire LVMH pour développer des connaissances en Marketing et Luxe. A l’issue du cursus, je retourne à mes premiers amours et rejoins la Maison Ruinart dans l’équipe du Chef de Caves Frédéric Panaiotis en tant qu’œnologue. C’est un métier de terrain passionnant dans lequel aucune journée ne ressemble à une autre. Un métier riche et polyvalent où un jour, il faut être en cuverie pour contrôler les fermentations, un autre en salle de panel pour déguster, comprendre, anticiper l’évolution des vins dans le temps et préparer le futur de la Maison à travers les assemblages, un jour au laboratoire de Recherche et Développement pour tester par exemple de nouveaux éclairages en caves ou un autre jour encore, à l’autre bout du monde pour animer une dégustation auprès de sommeliers ! »

Elena Walch – Propriétaire du domaine Elena Walch

Elena Walch Trentin Haut Adige Millésima

Elena Walch | source : http://www.elenawalch.com

Elena Walch fait partie de ces femmes qui ont bouleversé la viticulture en Italie. En 1976, après des études d’architecte à Milan, elle rejoint le groupe Plattner Architecture. On lui devra d’ailleurs la restauration du château Ringberg, construit en 1620 sous la dynastie des Habsbourg. Le fils des propriétaire du château, Werner Walch, tombe sous le charme d’Elena et l’épouse deux plus tard. Elena Walch prend alors la décision de s’investir davantage dans le domaine familial tenu par son mari depuis 1972. C’est avec la totale confiance de son mari qu’Elena conduit des vignobles du domaine familial et crée même sa propre marque sous le nom « Elena Walch ». Ainsi, sur le même domaine se trouve à la fois la marque Wilhem Walch et également Elena Walch : deux sociétés, deux vins différents sur un seul et même domaine. Après plusieurs années d’expérimentation, la première cuvée d’Elena Walch voit le jour en 1988. Apportant fraîcheur, dynamisme et modernité à la tradition, Elena Walch fait bouger les lignes et parvient à devenir une ambassadrice de renom de la région Trentin Haut Adige en Italie. 

Donatella Cinelli Colombini – Propriétaire du domaine Cinelli Colombini

Donatella Cinelli Colombini Brunello Di Montalcino Millesima

Donatella Cinelli Colombini | source : http://www.cinellicolombini.it

Née en 1953 et issue d’une famille de producteur de Brunello Di Montalcino, Donatella Cinelli Colombini est diplômée en histoire de l’art médiéval. Après plusieurs années d’expérience dans la propriété familiale, elle fonde sa propre propriété qui comprend Fattoria del Colle à Trequanda et Casato Prime Donne à Montalcino en 1998. Véritable vigneronne révolutionnaire, Casato Prime Donne est le premier domaine viticole entièrement géré par des femmes. Une française fait également partie de l’aventure Donatella Cinelli Colombini puisque l’œnologue française Valérie Lavigne est arrivée au domaine Casato Prime Donne et fait prendre une nouvelle direction aux vins caractérisés par une précision, une élégance et une gourmandise de fruits. En 2003, Donatella se voit récompensée de l’Oscar du meilleur producteur italien qui lui est attribué par l’AIS Bibenda, l’association italienne des sommeliers. En 2012, elle reçoit le prix international Vinitaly et est élue, l’année suivante vice Présidente nationale de « Donne del Vino » et Présidente du Consortium des vins d’Orcia. Enfin, en 2014, elle est nommée « Cavaliere della Repubbica Italiana« . Vous l’aurez compris, Donatella Cinelli Colombini est une véritable féministe qui a su se faire une place de renom dans le milieu viticole italien. En cette journée de la femme, Donatella Cinelli Coloùbini nous fait l’honneur de répondre à nos questions sur notre Wine Sofa, que vous pourrez retrouver très prochainement sur nos réseaux sociaux. 

Catherine Corbeau Mellot – Propriétaire du domaine Joseph Mellot

Arrivée au domaine en 1987 pour épauler son mari, Catherine Corbeau Mellot était alors en charge de la direction commerciale et la communication. Ensemble, ils développent l’activité du domaine à l’international. Suite au décès de son mari, Alexandre Mellot, en 2005, elle se retrouve à la tête du domaine Joseph Mellot, l’une des plus grandes exploitations viticoles de la région. Aujourd’hui, elle dirige le seul domaine de la région à avoir des vignes dans chacune des appellations du Centre-Loire (Sancerre, Pouilly-Fumé, Coteaux-du-Giennois, Menetou-Salon, Quincy, Reuilly et Châteaumeillant). Catherine Corbeau Mellot est également Coprésidente du Bureau Interprofessionnel des vins du Centre (BIVC). Son engagement ne s’arrête pas là puisqu’elle a créé une association de vigneronnes du Centre-Loire appelée « Les Dames de Cœur de Loire ». Association qui regroupe une trentaine de vigneronnes des huit AOC de la région. Les Dames de Coeur de Loire rejoint le Cercle Femmes de vin qui regroupe une dizaine d’associations régionales s’attachant à pérenniser la culture du vin en favorisant les échanges et la transmission du savoir-faire. Découvrez en plus sur le domaine Joseph Mellot et les engagements de Catherine Corbeau Mellot dans notre dernier Wine Sofa :

Newsletter

Abonnez-vous à la Newsletter hebdomadaire du Blog Millésima pour:


  • Bénéficier des derniers articles exclusifs sur le monde du vin
  • Découvrir les coulisses des plus grands domaines en vidéo
  • Etre alerter en avant-première sur les dégustations et événements que nous organisons

* champs requis

A propos de Adeline Vignard
Social Media Manager chez Millésima, je m'occupe de la communication et de la stratégie éditoriale sur les réseaux sociaux ainsi que de l'e-réputation de la marque.

3 commentaires

  1. Merci pour tes encouragements Adeline Vignard

  2. Oui bon film qui fait honneur aux qui s’activent dans la culture du vin.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

GermanEnglishusaitaly



Entrez dans l’intimité des Grands Vins


Abonnez-vous à la Newsletter hebdomadaire du Blog Millésima pour :

  • Bénéficier des derniers articles exclusifs sur le monde du vin
  • Découvrir les coulisses des plus grands domaines en vidéo
  • Etre alerter en avant-première sur les dégustations et événements que nous organisons

Je suis déjà abonné(e) à la newsletter