#10 Millesima Tips : les types de verres

#10 Millesima Tips : les types de verres

La dégustation est l’objet de notre nouvelle série Millésima Tips. Vous avez remarqué l’existence de plusieurs sortes de verres à vin et vous ignorez laquelle conviendrait le mieux au liquide que vous servez ? Dans cet article, nous traiterons des types de verre et de leur importance dans la dégustation, afin que vous puissiez choisir le contenant optimal et ainsi profiter de la meilleure des manières de votre superbe cuvée.

Quelle est l’importance du verre de dégustation ?

Lors d’une dégustation, le verre revêt une grande importance pour profiter du potentiel maximal de votre bouteille. Les diverses caractéristiques du vin que vous percevez (robe, bouquet, saveurs) sont amenées à varier en fonction du contenant choisi. En général, il est recommandé d’utiliser un verre de 35 cl, qui ne sera rempli qu’au tiers (12 cl) : cette dose est celle retrouvée dans les restaurants. La taille du verre est importante car l’oxygénation et le développement des arômes se fait mieux dans des grands verres (notez que certains types de vins demandent au contraire un plus petit contenant et une oxygénation minime). L’aération du vin va vous permettre une meilleure concentration des parfums et des sensations décuplées en arrivant au nez.

verres vides

© Pixabay

Votre verre doit être propre et transparent pour bien juger la robe du vin. Sa forme, son volume sont aussi importants pour juger l’aspect visuel du liquide. Il permet de mettre en valeur les fragrances du vin.

Le verre accorde au vin un véritable équilibre des arômes. En effet, chaque partie du verre, du fond du verre au buvant – la partie au contact des lèvres – révèle des senteurs du vin différentes. On notera par exemple des fragrances fruitées en surface alors que l’alcool se fera davantage ressentir au fond du verre.

En bouche, la forme du verre fait varier la position de votre tête lors de la dégustation. Le liquide se déplace de manière variée en bouche et offre des sensations diverses. Vous pourrez notamment juger l’acidité et le côté sucréamer et salé du vin.

La finesse de la paroi influence de même la dégustation. Un verre doit avoir une épaisseur de moins d’un millimètre. Vous profiterez ainsi plus du contenu que du contenant. La tenue du verre par le pied est la meilleure solution pour pouvoir bénéficier d’un maximum de sensations durant la dégustation, car cela oblige le liquide à rencontrer l’ensemble des papilles gustatives de la bouche. En effet, en tenant le verre par le calice, non seulement vous réchauffez votre vin, mais en plus vous prenez de trop grandes gorgées sans pouvoir l’apprécier à sa juste valeur.

Les types de verres de rouge

verres vin rouge

Verre de type Bordeaux © Pixabay

Les vins rouges sont assez tanniques (astringence) et alcooleux (chaleur, gras). C’est pourquoi, il faut faire en sorte d’utiliser un verre adapté sous peine de ne pas pouvoir profiter de l’équilibre du liquide dans le verre. La taille et la forme de ces contenants peuvent aussi être variées.

On peut user d’un verre de type Bordeaux, qui présente une forme dite de tulipelégèrement arrondie et avec un bord assez large. Il permet une jolie oxygénation et l’ouverture de vins constitués de cépages comme le Cabernet Sauvignon qui ont tendance à avoir des tanins assez durs. Ce type de verre permet de diriger le liquide directement au fond du palais afin d’éviter d’assécher les parois buccales.

verres Bourgogne rouge

Verre de type Bourgogne © Zalto

On retrouve aussi le verre de type Bourgogne. Il possède un aspect qui s’apparente à une lyre. De forme ronde et large avec un bord fin, il permet une belle concentration des arômes et une oxygénation réduite. Ils s’utilisent pour des vins rouges plus délicats et légers comme ceux à base de Pinot Noir. Moins tanniques, leur faible astringence les rend agréables, plus faciles à se répandre en bouche.

Il existe d’autres verres un peu moins utilisés mais spécialement prévus pour les cépages rhodaniens comme la Syrah. Ils ressemblent fortement à ceux de Bordeaux, mais en un peu plus longs et fins. D’autres types de verres sont utilisés à l’étranger comme par exemple sur l’appellation Chianti, où les contenants sont assez semblables aux verres classiques de vin blanc.

Pour les blancs

verres zalto blanc

© Zalto

Ils se présentent principalement sous la forme d’un U. Certains vins ayant besoin d’une oxygénation conséquente préfèreront un verre au bord (haut du verre) assez large, alors que les cuvées davantage axées sur la fraîcheur présenteront un bord plus étroit.

S’il est compliqué de faire une liste exhaustive de l’ensemble des types de verres à vin blanc, notez qu’il en existe qui s’adaptent pour les principaux cépages utilisés (Chardonnay, Riesling, Sauvignon blanc, Gewurztraminer, Muscat, Pinot Gris…). Évitez cependant d’utiliser un verre au bord incurvé, car il peut amener à déséquilibrer le liquide en bouche.

Les verres pour vins effervescents

verres tulipes Champagne Laurent-Perrier

Verre dit « tulipe » © Laurent-Perrier

La dégustation des vins effervescents est historiquement connue pour l’usage des coupes, qui sont des verres en forme de soucoupe peu profond et à bord large. Désormais,  il est plutôt en général acquis de boire un Champagne ou un Franciacorta dans une flûte. Ce type de verre permet de faire remonter les bulles du vin avec délicatesse en surface grâce à son bord étroit, tout en développant les parfums du liquide grâce à un calice un peu plus large en bas.

verres champagne

Flûte de Champagne © Zalto

De nombreux professionnels du vin ont cependant dernièrement critiqué l’usage de ces verres, expliquant que les arômes et saveurs n’étaient pas assez mis en avant. C’est pourquoi, des verres « tulipe » spécialement prévus pour les vins effervescents ont été créés. Assez grands et de forme sphérique, ils favorisent la remontée des bulles tout en permettant grâce à un bord plus large de mieux libérer les arômes.

Pour les rosés

Pour les vins rosés jeunesfrais et secs, préférez un calice court au bord évasé. Ce type de verre dirigera directement le liquide sur le bout de la langue, plus sensible à la douceur, tout en profitant d’un meilleur équilibre des saveurs avec la mise en avant du côté fruité et la limitation de leur acidité. Vous aimez les rosés plus doux ? Utilisez des verres à la forme effilée et au bord assez court.

Pour les vins de dessert

verres Porto

Verre à Porto © Riedel

Une grande variété de verres est spécialement prévue pour les vins de desserts. Les verres à Porto par exemple, à la fois petits et minces, permettent d’aider le palais à profiter des saveurs de fruits, de chêne et d’épices. Si on utilise en général un grand verre pour les blancs secs (35 cl), il vaut mieux privilégier un verre plus petit et au bord en forme de cône pour les vins très sucrés (moelleux, liquoreux, vins doux naturels). Vous éviterez ainsi de ressentir trop de sucre en prenant de petites gorgées. Ces verres permettent aussi de souligner l’acidité de ces vins tout en les rendant plus équilibrés en bouche.

Si vous hésitez à investir dans un trop grand nombre de verres de dégustation et que vous vous perdez dans la multitude de marques existantes (Riedel, Zalto, Chef & Sommelier, Spiegelau, Peugeot, Schott Zwiesel, Baccarat…), vous pouvez toujours commencer par vous acheter quelques verres universels INAO (reconnus par l’Institut National des Appellations d’Origine) d’un de ces spécialistes de la verrerie. Ils présentent les caractéristiques minimales pour réussir une belle dégustation.

En résumé, voici une liste (non-exhaustive) des types de verres que vous pouvez utiliser selon votre vin :

Type de vin Type de verre
 Vin rouge tannique  Verre de type Bordeaux (assez large, bonne oxygénation)
 Vin rouge léger  Verre de type Bourgogne (rond, large, bord fin, meilleure concentration des arômes et oxygénation réduite)
 Vin rouge de la Vallée du Rhône  Verre Syrah (comme Bordeaux en plus long et fin)
 Vin blanc standard  Verre en forme de U
 Vin blanc assez fermé  Verre au bord large (meilleure oxygénation)
 Vin blanc sur la fraîcheur  Verre au bord plus étroit
 Vin effervescent  Flûte ou verre « Tulipe » (bord étroit, calice plus large, meilleure concentration des bulles)
 Vin rosé jeune, frais et sec  Verre au calice court et au bord évasé
 Vin rosé doux  Verre au bord assez court et à la forme effilée
 Vin de dessert de type Porto  Verre Porto (petit et mince)
 Vin de dessert liquoreux  Verre petit en forme de cône (petites gorgées, sucre moins ressenti et meilleure acidité)
Newsletter

Abonnez-vous à la Newsletter hebdomadaire du Blog Millésima pour:


  • Bénéficier des derniers articles exclusifs sur le monde du vin
  • Découvrir les coulisses des plus grands domaines en vidéo
  • Etre alerter en avant-première sur les dégustations et événements que nous organisons

* champs requis

A propos de Thibault Rocher
Actuellement en contrat de professionnalisation chez Millésima en tant que rédacteur web, je suis étudiant en Master 1 de Conception-rédaction à Sup de Pub Bordeaux.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

GermanEnglishusaitaly



Entrez dans l’intimité des Grands Vins


Abonnez-vous à la Newsletter hebdomadaire du Blog Millésima pour :

  • Bénéficier des derniers articles exclusifs sur le monde du vin
  • Découvrir les coulisses des plus grands domaines en vidéo
  • Etre alerter en avant-première sur les dégustations et événements que nous organisons

Je suis déjà abonné(e) à la newsletter