Millesima Tips #9 : la température de service

Millesima Tips #9 : la température de service

Vous avez sans doute remarqué qu’un vin voyait ses arômes varier à des températures différentes. Parfois trop froid et fermé, tantôt trop chaud et alcooleux… quelle est la température de service idéale ? Notre nouvel article Millesima Tips vous décrira au mieux les températures parfaites pour déguster tous types de vins et ainsi ne jamais être déçu.

La température de service : tout un art !

Comme vu précédemment dans notre Millesima Tips #5 : comment choisir sa cave, les caves à vin réfrigérées sont une bonne solution pour préparer votre boisson à une température de service optimale. Ces systèmes de stockage spéciaux ont parfois même la possibilité d’offrir plusieurs températures de stockage pour adapter chaque étage au type de vin correspondant. Blancs, rouges, rosés, effervescents… ils n’ont pas tous la même température de service !

Si vous ne possédez pas de CVR ou au cas où vous sortiriez votre bouteille un peu trop tôt, il existe plusieurs méthodes pour rafraîchir les bouteilles. Il est par exemple possible d’immerger les bouteilles dans un saut rempli d’eau avec quelques glaçons. Quoiqu’il en soit, il vaut mieux servir un vin trop frais après un passage légèrement long au réfrigérateur que trop chaud au pic du soleil, car la bouteille se réchauffe naturellement de manière assez rapide alors que l’inverse demande de s’armer d’un peu plus de patience.

Attention tout de même à ne pas boire trop froids des vins nécessitant de la fraîcheur et trop chauds des vins à boire un peu plus tièdes (ou chambrés). En effet, un vin trop froid a tendance à rester fermé alors qu’une bouteille trop chaude met quant à elle trop en avant son côté alcooleux qui amène un véritable déséquilibre à l’ensemble. Cette température de service idéale varie en fonction de la couleur du vin, de sa structure, de sa complexité, de son équilibre et même de la température extérieure ! Notez que l’été, on boit en général des cuvées plutôt fraîches et avec une belle acidité de type rosé ou blanc sec, alors qu’un rouge très tannique sera le roi des repas de fêtes de fin d’année. Pour faire simple, plus un vin présente une grande structure, plus il est amené à être consommé à une température proche de celle ambiante.

Servez bien frais les vins effervescents

température de service champagne dom pérignon vintage 2006

© Pixabay

À la dégustation d’un vin effervescent (ChampagneFranciacortaProsecco…), on cherche avant tout à profiter d’un produit marqué par la fraîcheur et avec une belle acidité. C’est pourquoi un vin effervescent est en général servi assez frais, à une température comprise entre 5 et 10°C. Cette fraîcheur permet aussi au gaz carbonique d’être plus agréable et mieux intégré lors de la dégustation. Trop chaudes, les bulles moussent terriblement à l’ouverture et vous risquez de perdre du volume dans la bouteille. Ce type de produit se met 2 à 3 heures au réfrigérateur puis dans un seau à glaçons durant une trentaine de minutes. Cependant, les champagnes très complexes ou millésimés haut de gamme sont plutôt bus à une température avoisinant les 10-12°C.

Chaque blanc sec a sa propre température de service

Comme pour les vins effervescents, les blancs se consomment assez frais pour profiter de leur acidité et donc de leur fraîcheur. S’ils sont servis plus frais que les rouges, attention cependant à ne pas servir un blanc trop froid, ce qui masquerait ses arômes dominants. Ainsi, les vins jeunes frais et aromatiques expriment au mieux leur potentiel à une température basse (entre 7 et 10°C). C’est par exemple le cas de certains Côtes du Rhône blancs ou de vins de la Loire.

Les blancs aptes à une plus grande garde se dégustent un peu plus tièdes (entre 10 et 13°C). L’acidité est importante, mais conjuguée à un élevage sur lies et en barriques (leur octroyant une structure solide grâce à des bâtonnages réguliers), il est fortement conseillé de déguster ces vins à une température plus élevée pour profiter de leur complexité et de leur gras. C’est notamment le cas des vins blancs des Graves et surtout des Bourgognes de la Côte de Beaune qui sont très coutumiers de ce type d’élevage.

La fraîcheur des rosés idéale pour l’été

Idéals pour l’été, les rosés se boivent eux aussi assez frais car ils présentent une jolie acidité et un côté très fruité. Aussi, ils sont très peu tanniques et se consomment plutôt jeunes à une température optimale comprise entre 8 et 11°C. Certains rosés plus structurés peuvent tout de même parfois être bus jusqu’à 14°C comme les Tavel par exemple qui peuvent même être consommés pendant le repas.

Une température de service allant de tiède à chambrée pour les rouges

température de service vin rouge

© Pixabay

Contrairement aux vins précédemment cités, les rouges sont (en général) moins acides, mais beaucoup plus tanniques et donc structurés. Rappelons que les tanins apparaissent comme durs lorsque la température est trop froide. C’est pourquoi, une bouteille de rouge assez tannique (une Syrah de la Vallée du Rhône ou un Cabernet Sauvignon du Médoc) doit être servie à une température un peu plus élevée (16 à 18°C). Cela permet de profiter de l’aspect onctueux du liquide tout en appréciant des tanins plus doux.

Les vins un peu moins tanniques, issus de cépages comme le Grenache ou le Merlot par exemple, se servent en général autour de 12 à 15°C.

Un rouge plus souple et assez léger comme un Bourgogne ou certains Beaujolais préférera être servi à une température plus faible (entre 10 et 12°C) car il offre une plus grande acidité.

S’il ne faut pas servir un rouge trop froid, attention tout de même à ne pas le servir trop chaud sous peine de ressentir uniquement de l’alcool. Notez que la température de service n’est pas une science exacte et qu’elle peut aussi dépendre du millésime (2013 à Bordeaux a par exemple offert des vins plutôt légers). N’hésitez pas à demander conseil à votre caviste !

Vins de dessert : assez frais pour les blancs, plutôt tièdes pour les rouges

température de service marsala

© Pixabay

Les vins moelleux (entre 10 g/L et 45 g/L de sucre) et liquoreux (plus de 45 g/L de sucre) se servent à une température allant de 6 à 12°C. La grande différence des températures s’explique par la complexité de la cuvée consommée.

Pour les vins sucrés, notez que plus ils sont jeunes et plus ils sont amenés à être servis frais. Par exemple, un jeune liquoreux de l’appellation Cadillac Côtes de Bordeaux se boit en général entre 6 et 8°C.

De manière générale, plus un vin est sucré et plus sa température de service est fraiche afin d’équilibrer son opulence. C’est pourquoi, on a plutôt tendance à servir ce type de vin entre 8 et 10°C.

Cependant, les vins doux naturels et les liquoreux plus complexes (botrytis, passerillage, vins de glace…) grâce à leurs méthodes de vinification, de vieillissement, ou d’élevage sont servis un peu plus tièdes mais sans jamais dépasser les 13°C.

Les vins secs fortifiés (Marsala, Xérès) ou sucrés comme les Tokay sont normalement servis entre 10 et 14°C. La fraîcheur est ainsi assurée tout en limitant le côté alcooleux. Enfin, bien que forts en alcool, les vins de Porto sont plus agréables à des températures tièdes (jusqu’à 18°C). Celles-ci leur permettent de gagner à la fois en complexité et en douceur.

 

Newsletter

Abonnez-vous à la Newsletter hebdomadaire du Blog Millésima pour:


  • Bénéficier des derniers articles exclusifs sur le monde du vin
  • Découvrir les coulisses des plus grands domaines en vidéo
  • Etre alerter en avant-première sur les dégustations et événements que nous organisons

* champs requis

A propos de Thibault Rocher
Actuellement en contrat de professionnalisation chez Millésima en tant que rédacteur web, je suis étudiant en Master 1 de Conception-rédaction à Sup de Pub Bordeaux.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

GermanEnglishusaitaly



Entrez dans l’intimité des Grands Vins


Abonnez-vous à la Newsletter hebdomadaire du Blog Millésima pour :

  • Bénéficier des derniers articles exclusifs sur le monde du vin
  • Découvrir les coulisses des plus grands domaines en vidéo
  • Etre alerter en avant-première sur les dégustations et événements que nous organisons

Je suis déjà abonné(e) à la newsletter