Bisol : la tradition familiale au service du Prosecco
© Mattia Mionetto

Bisol : la tradition familiale au service du Prosecco

Productrice de vins à Valdobbiadene depuis 5 siècles, la famille Bisol n’a cessé d’investir dans des vignobles qualitatifs et dans la modernisation de ses infrastructures afin de devenir aujourd’hui une des références du Prosecco, particulièrement grâce à 3 hectares de vignes plantées sur la colline de Cartizze, terroir exceptionnel au cœur de l’appellation.

Bisol : une histoire de famille

Bisol la colline de Cartizze

© Mattia Mionetto

Un témoignage place la famille Bisol en plein cœur de Prosecco et de la zone de production de « Chartice » (aujourd’hui Cartizze) dès le XVIème siècle, affirmant notamment que Bisol produisait déjà du vin en 1542. Peu à peu, la famille Bisol améliore la qualité de ses vins, ses infrastructures et ses techniques de production pour gagner une belle renommée en Italie. Malheureusement, la Première Guerre mondiale freine le développement de l’entreprise familiale d’Eliseo Bisol, la zone autour de Valdobbiadene se trouvant être la ligne de front entre l’Autriche-Hongrie et l’Italie. Pourtant, dès le milieu des années 1920, Desiderio Bisol, fils d’Eliseo, relance fortement la progression de la Maison. À la fin de la Seconde Guerre Mondiale, le propriétaire décide de partager les rôles du domaine Bisol entre ses quatre fils : Antonio à l’administration, Eliseo responsable de l’œnologie, Aurelio à la gestion des vignobles et Claudio à la direction générale de l’entreprise. Dès lors, la croissance et la réputation grandissante de la Maison sont grandement liées à l’expérimentation de nouvelles techniques de production et de culture de la vigne. Les vins sont de meilleure qualité grâce à un terroir très qualitatif avec des sols très pentus où la Glera, cépage du Prosecco, se cultive idéalement.

Aujourd’hui, la famille Bisol possède des vignobles d’une grande qualité, cultivant notamment 20 des meilleures parcelles de Valdobbiadene à Conegliano. La complexité de l’ensemble du processus de production des vins de Prosecco fait qu’il est fréquent que diverses entreprises se partagent les diverses étapes. Bisol est un des rares domaines à gérer l’ensemble du circuit, du choix du terroir à la mise en bouteille.

Cartizze : l’excellence du Prosecco

Bisol bouteilles stockées

© Mattia Mionetto

Aujourd’hui, grâce à son terroir qualitatif et à son formidable savoir-faire, la famille Bisol s’efforce d’améliorer la réputation de ses vins et du Prosecco en général, souhaitant « que Conegliano obtienne le même prestige que Reims, Valdobbiadene le même charme qu’Epernay et Prosecco, la même notoriété que la Champagne ». Ainsi, dans chaque étape de la confection de ses vins, Bisol accorde une importance capitale aux détails, du raisin au verre. Cycle de la vigne, vendange, vinification, élevage, mise en vente, rien est laissé au hasard. Parmi l’ensemble du domaine de la famille Bisol, 3 hectares issus de la colline Cartizze détient toute l’attention. Cette zone est située le long de la crête de la colline Cartizze à 300 mètres d’altitude. Elle bénéficie d’une grande exposition au soleil et d’une ventilation continue. Les vignes sont implantées sur des sols sablonneux, ce qui en fait un terroir d’une rare qualité. Les vignes et les sols prestigieux de Cartizze s’arrachent autour de 2,5 millions d’euros l’hectare, les 106 hectares au total étant notamment partagés entre 140 propriétaires.

Dans la pure tradition familiale, le domaine de Bisol se transmet de père en fils, génération après génération (actuellement la 21ème, perpétuant ainsi la grande histoire de la propriété.

Les vins de Bisol : une confection complexe

Après une récolte de la Glera entre mi-septembre et mi-octobre, les raisins sont mis dans des tuyaux en acier avant d’être amené à une température de 8°C durant quatorze heures. Cette technique permet d’améliorer les qualités organoleptiques du cépage. Ils sont ensuite passés à la presse pneumatique et les dépôts obtenus sont filtrés avant que débute la période de fermentation. Celle-ci commence dans des cuves en acier pendant 20 jours, puis se prolonge en barriques durant 15 jours, sur lies, avec bâtonnage une fois par semaine afin de maintenir la levure en suspension. Elle continue ensuite dans des réservoirs en acier avec une agitation continue, avant de terminer dans des réservoirs en acier avec soutirages réguliers (tous les trois jours) et à basse température. Les vins vieillissent ensuite de manière brève avant l’assemblage des différentes parcelles. Les vins de la Maison Bisol sont élaborés à l’aide de la méthode Charmat qui est une technique de fermentation en cuve close. Celle-ci permet, suite à une seconde fermentation en cuve durant une trentaine de jours, d’obtenir un vin effervescent à partir d’un vin tranquille. Le vin est ensuite filtré une dernière fois et après 10 jours de repos, est finalement mis en bouteille.

Bisol la cave historique

© Bisol

Les vins Prosecco de Bisol sont aussi confectionnés grâce à la méthode classique, avec une fermentation secondaire en bouteille qui nécessite au moins trois ans. La levure permet non seulement la transformation en vin mousseux, mais influe aussi au niveau des saveurs.

Comme pour la Champagne, le Prosecco est désormais une appellation reconnue (DOCG en Italie) – partagée entre deux zones historiques (Conegliano-Valdobbiadene et Asolo) – tout comme la DOC Prosecco. Prosecco et les 650 communes qui constituent l’appellation sont régies par un classement pyramidal des cuvées, où trône au sommet le Prosecco Cru Cartizze. Antonio Bisol a grandement participé au prestige des crus de Prosecco, étant pendant six années le Président de la Tutélaire du Consortium de Prosecco, qui avait déjà réfléchi en amont à l’instauration d’une DOCG.

Bisol est aussi connue pour sa magnifique cave, où de véritables trésors sont conservés dans un lieu directement creusé dans la roche et la terre de Prosecco. La température y est idéale (10 à 15°C) pour que les bouteilles, jeunes comme centenaires, puisse vieillir paisiblement.

Crede Brut 2015

Crede Bisol

D’une robe brillante de couleur jaune pâle aux reflets verdâtres, avec des bulles fines et persistantes, le vin développe au nez un bouquet intense, frais et élégant de fleurs sauvages, allié à des notes subtiles et agréables de fruits. On retrouve les fruits en bouche, révélant des saveurs de pommes et de poires. Le Crede Brut 2015 est riche et extrêmement fin.

Découvrez cette cuvée   

Cartizze Dry 2015

Cartizze BisolLe Cartizze Dry 2015 présente une robe couleur jaune paille assez légère, avec une effervescence persistante et subtile. Il dégage au nez des fragrances de fleurs sauvages mêlées à des fruits (pommes, poires, pêches). La bouche est savoureuse et le vin se montre plein, équilibré et raffiné, offrant des saveurs intenses et élégantes de fruits.

Découvrez cette cuvée   

  • France
  • Belgique
  • Luxembourg
  • Suisse
Newsletter

Abonnez-vous à la Newsletter hebdomadaire du Blog Millésima pour:


  • Bénéficier des derniers articles exclusifs sur le monde du vin
  • Découvrir les coulisses des plus grands domaines en vidéo
  • Etre alerter en avant-première sur les dégustations et événements que nous organisons

* champs requis

A propos de Thibault Rocher
Actuellement en contrat de professionnalisation chez Millésima en tant que rédacteur web, je suis étudiant en Master 1 de Conception-rédaction à Sup de Pub Bordeaux.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

GermanEnglishusaitaly



Entrez dans l’intimité des Grands Vins


Abonnez-vous à la Newsletter hebdomadaire du Blog Millésima pour :

  • Bénéficier des derniers articles exclusifs sur le monde du vin
  • Découvrir les coulisses des plus grands domaines en vidéo
  • Etre alerter en avant-première sur les dégustations et événements que nous organisons

Je suis déjà abonné(e) à la newsletter