Domaine Bader-Mimeur : l’âme de Chassagne-Montrachet
©Domaine Bader-Mimeur

Domaine Bader-Mimeur : l’âme de Chassagne-Montrachet

Si les familles Bader et Mimeur produisent historiquement des vins depuis le XVIIème siècle, il a néanmoins fallu attendre 1920 et le mariage de Charles Bader et d’Élise Mimeur, propriétaire du château de Chassagne-Montrachet, pour que le Domaine Bader-Mimeur naisse. Aujourd’hui, la famille s’efforce d’exploiter avec exigence ses 8 hectares de vignes (dont 5 hectares rien que pour le domaine du château de Chassagne-Montrachet), produisant de magnifiques vins blancs et rouges bourguignons, dans un total respect de la vigne et de son terroir.

Domaine Bader-Mimeur : l’histoire de deux familles

Domaine Bader-Mimeur vue aérienne

©Domaine Bader-Mimeur

Bien avant la création du Domaine Bader-Mimeur, les familles Bader et Mimeur élaboraient déjà de nombreuses cuvées. Ainsi, les Bader-Nié exploitaient dès le XVIIème siècle des vignes à Chassagne-Montrachet et ses alentours, quand les Mimeur étaient quant à eux propriétaires à la fin des années 1910 du château de Chassagne-Montrachet. Le vin étant souvent lié à des histoires d’amour, Charles Bader – négociant en vins à la halle aux vins à Paris – épouse Élise Mimeur. C’est alors la naissance du Domaine Bader-Mimeur.

La réputation historique du Domaine Bader-Mimeur, sur l’appellation Chassagne-Montrachet, est en grande partie due au château de Chassagne-Montrachet et ses remarquables bâtiments, ainsi qu’à son vignoble en clos très qualitatif. La famille avait également développé une importante activité de négoce pendant des décennies. Cependant, depuis la fin des années 1990, la famille s’est recentrée sur son coeur de métier de vigneron-récoltant. Néanmoins, elle propose toujours quelques cuvées de négoce sélectionnées avec soin pour satisfaire le plus grand nombre de ses clients.

Un vignoble centré sur Chassagne-Montrachet

Domaine Bader-Mimeur Clos du château Bader-Mimeur

©Domaine Bader-Mimeur

Depuis 1919 et encore aujourd’hui, la famille Bader-Mimeur dispose et exploite 98% des vignes du Domaine du château de Chassagne-Montrachet, correspondant à 5 hectares de clos, ainsi que 3 autres hectares partagés entre les communes de Chassagne-Montrachet et de Saint-Aubin. Plantées en Chardonnay et en Pinot Noir, les vignes profitent d’un terroir composé de sols argilo-calcaires, voire même caillouteux ou rocheux sur certaines parcelles. La culture de la vigne est conduite en lutte raisonnée (limitant l’utilisation de produits pour traiter les plants), avec une surveillance de tous les instants.

Un savoir-faire respectueux des sols et de la vigne

En plus de la culture en lutte raisonnée, la vigne profite quotidiennement du grand savoir-faire des équipes techniques du domaine, aussi bien pour le travail du sol (enherbage naturel, désherbage mécanique) que pour celui de la vigne (taille réfléchie et soignée, effeuillage du Pinot Noir). Depuis l’arrivée de la famille Bader-Mimeur à la tête du domaine, les vendanges sont uniquement réalisées à la main et se font au seau. La proximité entre les parcelles et la cuverie réduit le temps de transport des baies (la parcelle la plus éloignée se situant à seulement un kilomètre), permettant ainsi de préserver parfaitement leur potentiel aromatique pour les vinifications à la cuverie. Lors de la vinification et de l’élevage des blancs et des rouges, la fermentation est réalisée de manière naturelle et sans ajout de levures. Les vins sont élevés en fûts de chêne dans des caves voûtées enterrées.

Domaine Bader-Mimeur maison et arches historiques de l'ancien château

©Domaine Bader-Mimeur

Les blancs sont décantés en cuves 12 heures, puis le jus est descendu par gravité directement dans les fûts de la cave. Chaque parcelle est vinifiée et élevée séparément en fûts de chêne (dont 20% en fûts neufs). Les fermentations alcooliques et malolactiques se suivent de manière naturelle et les fûts sont ouillés hebdomadairement pour compenser l’évaporation. L’élevage dure de 10 à 14 mois en moyenne. Durant cette période, les vins sont régulièrement dégustés, analysés et soutirés pour obtenir la meilleure qualité possible.

Les meilleurs raisins rouges sont égrappés et les baies sont délicatement mises dans les cuves en chêne. Elles y restent entre 2 et 3 semaines à basse température avec deux pigeages quotidiens. Après fermentation, le vin est soutiré par gravité directement dans les fûts dans la cave. La proportion de fûts neufs se situe autour de 20% afin d’offrir la meilleure expression du bois et du millésime. Comme pour les blancs, les fûts sont ouillés chaque semaine et la fermentation malolactique se déroule durant l’hiver. Après de multiples dégustations, analyses et soutirages du vin durant l’élevage (qui dure de 15 à 20 mois en moyenne), le vin est finalement mis en bouteilles au milieu du printemps, avant sa commercialisation.

Focus sur trois cuvées de Bader-Mimeur

Chassagne-Montrachet 2009 du château de Chassagne-Montrachet

Domaine Bader-Mimeur Chassagne-Montrachet 2009

Le Chassagne-Montrachet Village 2009 du « Château de Chassagne-Montrachet » est un vin expressif. Il développe au nez des arômes de poires mûres et de fruits jaunes (nectarines, abricots secs) mêlés à de subtiles notes de pétrole et de torréfaction. D’un beau volume en bouche, le vin fait affiche une belle intensité. À garder jusqu’en 2020-2025.

Découvrez cette cuvée   

Chassagne-Montrachet Vieilles Vignes 2013

Domaine Bader-Mimeur Chassagne-Montrachet Vieilles Vignes 2013Le Chassagne-Montrachet Village « Vieilles Vignes » 2013 dévoile au nez un magnifique bouquet d’agrumes alliées à des notes de menthe fraîche. Il se révèle ample, puissant et subtilement gras. À consommer avant 2024-2026.

Découvrez cette cuvée   

Chassagne-Montrachet 2014 du château de Chassagne-Montrachet

Domaine Bader-Mimeur Chassagne-Montrachet 2014Le Chassagne-Montrachet Village « Château de Chassagne-Montrachet » 2014 présente une magnifique robe lumineuse de couleur jaune clair. Le nez dégage des fragrances de fruits à chair blanche et une subtile note pétrolée. Tendu en bouche, le vin révèle un fantastique équilibre sur la finale, ainsi qu’une belle structure annonçant un bon potentiel de vieillissement. À boire jusqu’en 2025-2030.

Découvrez cette cuvée   

  • France
  • Belgique
  • Luxembourg
  • Suisse
Nos vins du Domaine Bader-Mimeur
Découvrez notre sélection de vins du domaine 
Nos vins du Domaine Bader-Mimeur
Découvrez notre sélection de vins du domaine 
Nos vins du Domaine Bader-Mimeur
Découvrez notre sélection de vins du domaine 
Nos vins du Domaine Bader-Mimeur
Découvrez notre sélection de vins du domaine 

 

Newsletter

Abonnez-vous à la Newsletter hebdomadaire du Blog Millésima pour:


  • Bénéficier des derniers articles exclusifs sur le monde du vin
  • Découvrir les coulisses des plus grands domaines en vidéo
  • Etre alerter en avant-première sur les dégustations et événements que nous organisons

* champs requis

A propos de Thibault Rocher
Actuellement en contrat de professionnalisation chez Millésima en tant que rédacteur web, je suis étudiant en Master 1 de Conception-rédaction à Sup de Pub Bordeaux.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

GermanEnglishusaitaly



Entrez dans l’intimité des Grands Vins


Abonnez-vous à la Newsletter hebdomadaire du Blog Millésima pour :

  • Bénéficier des derniers articles exclusifs sur le monde du vin
  • Découvrir les coulisses des plus grands domaines en vidéo
  • Etre alerter en avant-première sur les dégustations et événements que nous organisons

Je suis déjà abonné(e) à la newsletter