Primeurs 2016 | Château Léoville Poyferré dévoile son sublime millésime 2016
© Château Léoville Poyferré

Primeurs 2016 | Château Léoville Poyferré dévoile son sublime millésime 2016

Produit sur l’appellation Saint-Julien, le château Léoville Poyferré voit son histoire débuter en 1638, date à laquelle Léoville était le domaine le plus étendu du Médoc. Si la surface a diminué au cours du temps, la qualité des vins confectionnés par la propriété n’a cessé d’augmenter, le château accédant notamment au rang de Second Grand Cru Classé en 1855. Depuis 1979, Didier Cuvelier s’efforce de maintenir la réputation du château Léoville Poyferré en offrant une véritable régularité dans la qualité des vins produits.blo

De Mont-Moytié à Léoville Poyferré

Château Léoville Poyferré chais Primeurs 2016

© Château Léoville Poyferré

L’origine du château Léoville Poyferré est assez ancienne. En 1638, Jean de Moytié possédait un vignoble implanté sur une butte de graves. Le cru de Mont-Moytié, cuvée produite par le propriétaire, est un des premiers crus historiques du Médoc.

Un peu plus d’un siècle plus tard, en 1740, Alexandre de Gascq-Léoville acquiert le domaine et le renomme Léoville. Les vins réalisés sur ce vignoble de 120 hectares sont parmi les plus renommés du Médoc. Au décès du propriétaire, ses héritiers s’efforcent de préserver la superficie du domaine. Quatre cuvées différentes sont produites à l’époque : d’Abadie, Chevalier, Lacaze et Monbalon et cette diversité attire les convoitises. En 1826, Hugh Barton prend les rênes des domaines de Chevalier et de Monbalon et crée le château Léoville Barton. Les deux domaines restants, d’Abadie et Lacaze appartiennent encore à la famille Lacaze et correspondent aux trois quarts du domaine de 120 hectares. En 1840 Lacase appartient à Adolphe de Lascase et prend le nom de château Léoville Lascase, tandis que d’Abadie revient à sa sœur Jeanne. Cette dernière choisit d’offrir le domaine à sa fille, mariée au baron Jean-Marie Poyferré de Cerès. Le château Léoville Poyferré venait de naître. Poyferré décrit en gascon un « point ferré », en d’autres termes une partie de chaussée constituée de pierres où les chevaux avaient pour obligation de porter des fers.

La renommée grandissante de la propriété permet au château Léoville Poyferré d’accéder au titre de Second Grand Cru Classé en 1855, lors du classement ordonné par Napoléon III. La joie est malheureusement de courte durée puisque rapidement, le baron de Poyferré doit lutter face à l’oïdium. Il abdiquera et décide de vendre son domaine à la famille Lalande et Erlanger en 1865.

Armand Lalande devient le nouveau propriétaire en 1866, avant que son beau-fils, Edouard Lawton (le loup des armes de la famille est encore aujourd’hui présent sur l’étiquette des bouteilles), n’hérite du château Léoville Poyferré à sa mort. Le domaine essaiera ensuite de résister au mieux aux crises du phylloxéra et de l’oïdium.

La famille Cuvelier décide d’acquérir le château Léoville Poyferré en 1920. En 1947, alors que Paul Cuvelier dirige la société de négoce familiale, son frère Max décide de gérer les vignobles. Depuis 1979 et encore aujourd’hui, Didier Cuvelier est désormais l’officiel détenteur de la propriété.

Château Léoville Poyferré cuvier Primeurs 2016

© Château Léoville Poyferré

Préserver un équilibre entre le terroir, le vignoble et les hommes

Situé sur l’appellation Saint Julien, le vignoble de 80 hectares bénéficie de sols constitués de galets, permettant de garder la chaleur du soleil la nuit, de graviers, de sables et d’argiles. Les vignes sont implantées sur des croupes sculptées par l’érosion et dessinées afin de favoriser le drainage. L’équipe technique s’efforce de composer au mieux avec le terroir, en réalisant de fréquentes analyses des sols pour s’informer sur l’état du vignoble. Les vignes bénéficient d’une taille médocaine traditionnelle, en guyot double. Les vendanges sont une période importante dans la vie du château. C’est pourquoi, de multiples dégustations des baies et analyses du domaine sont réalisées trois semaines avant, afin de fixer les dates optimales. Elles sont réalisées de façon manuelle en cagettes.

Allier le savoir-faire traditionnel de la propriété à des infrastructures modernes

Depuis l’arrivée de la famille Cuvelier il y a près de 30 ans, le vignoble a pu profiter d’importants investissements afin de moderniser les infrastructures du château Léoville Poyferré. Un exceptionnel programme de plantation et de restructuration a notamment été mis en place sur une vingtaine d’années. Un cuvier ultramoderne a aussi été construit, composé de cinquante-six cuves en inox (dont vingt-six à double paroi). Un travail de recherche a été effectué afin de maintenir le savoir-faire de qualité en composant avec des techniques modernes. Le choix des barriques est aussi extrêmement important puisque le château Léoville Poyferré cherche à obtenir un boisé subtil et harmonieux avec ses vins produits.

Aujourd’hui, grâce à la riche histoire de la propriété et à la volonté d’excellence visée par la famille Cuvelier, le château Léoville Poyferré fait preuve d’une grande régularité en produisant tous les ans des vins qualitatifs, lui faisant inévitablement une place parmi les « Supers Seconds ».

Château Léoville Poyferré en Primeurs 2016 

 Découvrez nos primeurs déjà disponibles :

  • France
  • Belgique
  • Luxembourg
  • Suisse
Découvrez nos primeurs déjà sortis
Primeurs 2016 
Découvrez nos primeurs déjà sortis
Primeurs 2016 
Découvrez nos primeurs déjà sortis
Primeurs 2016 
Découvrez nos primeurs déjà sortis
Primeurs 2016 

Newsletter

Abonnez-vous à la Newsletter hebdomadaire du Blog Millésima pour:


  • Bénéficier des derniers articles exclusifs sur le monde du vin
  • Découvrir les coulisses des plus grands domaines en vidéo
  • Etre alerter en avant-première sur les dégustations et événements que nous organisons

* champs requis

A propos de Adeline Vignard
Social Media Manager chez Millésima, je m'occupe de la communication et de la stratégie éditoriale sur les réseaux sociaux ainsi que de l'e-réputation de la marque.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*