Primeurs 2016 | Château Angélus 2016, un magnifique millésime
© Deepix

Primeurs 2016 | Château Angélus 2016, un magnifique millésime

Tirant son nom de l’Angélus joué par les cloches que l’on pouvait entendre matin, midi et soir, le château Angélus a connu une histoire d’une grande richesse. 1er Grand Cru classé A de Saint-Émilion Grand Cru depuis 2012, la propriété de la famille Boüard de Laforest est aujourd’hui considérée comme l’une des plus prestigieuses de l’appellation.  

Château Angélus et la famille de Boüard de Laforest : une histoire commune

Si les origines de la famille de Boüard de Laforest remontent en 1544, il faut attendre 1782 pour que Jean de Boüard de Laforest, garde du corps du Roy, s’établisse dans la cité médiévale de Saint-Émilion. 1795 marque l’arrivée de la famille dans le monde du vin, avec le mariage de Catherine Sophie de Boüard de Laforest et Charles Souffrain de Lavergne, propriétaire du vignoble de Mazerat.

Le domaine s’agrandit peu à peu au début du XXème avec l’arrivée de Maurice de Boüard de Laforest à la tête de la propriété. Il ajoute notamment 3 hectares de vignoble en 1920 – nommé l’Angélus – avant de léguer en 1945 le château à ses fils, Jacques et Christian de Boüard de Laforest, qui administreront le château Angélus dans la continuité de leur père.

Depuis 1985, Hubert de Boüard de Laforest en est désormais l’actuel propriétaire, épaulé par Jean-Bernard Grenié et plus récemment Stéphanie de Boüard-Rivoal (sa fille) et Thierry Grenié de Boüard. Au total, 8 générations ont pu contempler le vignoble du château Angélus.

Une ascension fulgurante

Le château Angélus accède d’abord au rang de Grand Cru classé de Saint-Émilion lors du tout premier classement en 1954. Sa popularité grandissante permet à la propriété de passer au travers de la crise de 1973 avant les modernisations des châteaux dans les années 1980. La famille de Boüard de Laforest s’est ainsi efforcée à mettre en œuvre la recherche incessante de l’excellence. Aussi, 1996 marque l’arrivée du château Angélus parmi les 1er Grands Crus classés B de Saint-Émilion, avant que la consécration survienne en 2012 : le domaine devient 1er Grand Cru classé A de Saint-Émilion. Pour l’occasion, la propriété produit une bouteille spéciale, ornant une étiquette noire de lettres d’or.

Château Angélus Primeurs 2016

© Deepix

Château Angélus : terroir

Le château détenu par la famille de Boüard de Laforest se démarque des autres domaines par une véritable signature. Une sublime alliance entre un encépagement parfait et un grand terroir. Âgé de 38 ans en moyenne, le vignoble d’une superficie totale de 39 hectares est notamment localisé dans un amphithéâtre naturel, partagé entre la côte et le pied de côte au sud de Saint-Émilion. L’exposition permet une maturité précoce du raisin, la pente permet de drainer admirablement les sols argilo-calcaires et argilo-sablo-calcaires, qui octroient un approvisionnement fréquent en eau et minéraux.

L’originalité de l’encépagement réside dans le fait qu’il comporte une grande proportion de Cabernet Franc, avec 47% de l’encépagement total (avec 50% de Merlot et 3% de Cabernet Sauvignon). Le terroir et les cépages utilisés dans l’assemblage du château Angélus permettent aujourd’hui de produire des vins riches, denses, onctueux, élégants et très fruités, le tout exprimant une vraie recherche d’excellence.

Château Angélus : technique et savoir-faire

Le château Angélus a toujours souhaité être à la pointe, aussi bien dans ses infrastructures que dans ses techniques de production. Ainsi, dès les années 1980, la propriété a été l’une des premières à mettre le vin en barriques précocement après macération. Le château a aussi fait partie des pionniers dans la méthode de vinification parcellaire. Angélus accorde aussi beaucoup d’importance à la culture en lutte raisonnée et met en œuvre une véritable valorisation du terroir.

Plus récemment, en 2014, le château (partie architecture), les chais et le cuvier ont été modernisés (inaugurés la même année) et présentent un style singulier. On peut notamment y découvrir des tables de tri, ainsi que des cuves thermo-régulées. Ces infrastructures modernes permettent d’allier les nouvelles technologies à la culture de la vigne, en préservant à la fois la qualité du terroir et le style caractéristique des vins.

château Angélus en Primeurs 2016 

Carillon Angélus en Primeurs 2016 

Retrouvez les primeurs déjà disponibles :

Primeurs 2016 

Newsletter

Abonnez-vous à la Newsletter hebdomadaire du Blog Millésima pour:


  • Bénéficier des derniers articles exclusifs sur le monde du vin
  • Découvrir les coulisses des plus grands domaines en vidéo
  • Etre alerter en avant-première sur les dégustations et événements que nous organisons

* champs requis

A propos de Adeline Vignard
Social Media Manager chez Millésima, je m'occupe de la communication et de la stratégie éditoriale sur les réseaux sociaux ainsi que de l'e-réputation de la marque.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

GermanEnglishusaitaly



Entrez dans l’intimité des Grands Vins


Abonnez-vous à la Newsletter hebdomadaire du Blog Millésima pour :

  • Bénéficier des derniers articles exclusifs sur le monde du vin
  • Découvrir les coulisses des plus grands domaines en vidéo
  • Etre alerter en avant-première sur les dégustations et événements que nous organisons

Je suis déjà abonné(e) à la newsletter