Château Margaux : une histoire riche pour un vin d’exception
© François Poincet

Château Margaux : une histoire riche pour un vin d’exception

Qui s’intéresse, même de loin, au monde vinicole et à son histoire connaît forcément le château Margaux. Forte de nombreux propriétaires qui lui ont permis d’évoluer au cours du temps, la propriété a connu un parcours tumultueux avec des hauts et des bas. De la Mothe de Margaux au XIIème siècle à l’incroyable popularité aujourd’hui du château Margaux, le parcours atypique de ce cru d’exception renvoie à une histoire d’une exceptionnelle richesse. Focus sur l’un des plus prestigieux châteaux de Bordeaux.

La remarquable histoire du château Margaux

Grappe château MargauxAu commencement, des terres plus qu’une architecture. Dès le XIIème siècle, La Mothe de Margaux était déjà une propriété, son nom provenant de la très légère altitude sur laquelle elle était jonchée, dominant les plaines médocaines.

Propriétaire en 1572, la famille Lestonnac a restructuré la propriété pour en faire en quelque sorte, ce qu’elle est aujourd’hui. À la fin du XVIIème siècle, sa superficie s’étend déjà sur les 265 hectares que nous connaissons actuellement.

Au début du XVIIIème siècle, le régisseur Berlon, vrai visionnaire pour son époque dans le domaine viticole, modernise la vinification. La renommée des premiers crus ne cesse de se développer à Bordeaux et dépasse même celle des frontières de l’hexagone. En effet, Thomas Jefferson, alors ambassadeur des Etats-Unis en France (de 1785 à 1789) –  aussi l’un des pères fondateurs de la Déclaration d’Indépendance des Etats-Unis et futur 3ème président des Etats-Unis -, écrit au sujet  de Margaux (lors d’une commande de Margaux en 1784) qu’ « il ne peut y avoir une meilleure bouteille de Bordeaux. »

Au début des années 1800, le Marquis de la Colonilla fait construire le somptueux château que l’on connaît aujourd’hui. Louis Combe est chargé de réaliser ce qui deviendra un chef d’oeuvre d’architecture, dans un style Néo-Palladien, qui s’est pourtant très peu développé en France. L’année 1855 marque un tournant dans l’histoire du château. Sous l’impulsion de l’Empereur Napoléon III – qui souhaite mettre en place un classement des vins de Bordeaux pour en faire la promotion lors de la Seconde Exposition Universelle de 1855 – le château Margaux est classé 1er cru, étant même le seul à obtenir la note parfaite de vingt sur vingt.

Alors que les maladies déciment le vignoble bordelais à la fin du XIXème siècle (phylloxéra), le millésime 1893 marque la résurrection du château avec une exceptionnelle production. Pour l’anecdote, les rendements étaient tels qu’il n’y avait pas assez de cuves pour contenir tout le raisin.

Le début des années 1970 est sombre à cause de la récession. Pourtant, en 1977, un grec, André Mentzelopoulos, décide de racheter la propriété. C’est sous son impulsion puis celle de sa fille, Corinne, que l’on doit le vin d’exception d’aujourd’hui. Le père de Corinne Mentzelopoulos fait rénover le château et investit grandement dans des techniques de vinification moderne. En 1980, André décède et sa fille prend alors la tête du château, en suivant avec dynamisme, la politique de développement que son père avait insufflée.

Qui dit cru d’exception sur des marchés spéculatifs dit tentative fallacieuse de contrefaçon ! Pour lutter contre les trafics de fausses bouteilles, Corinne Mentzelopoulos a décidé de lancer en 2013 la création d’une capsule d’authentification installée sur les bouchons. Enfin, en 2015, Norman Foster, architecte britannique de renom, a été chargé de concevoir les nouveaux chais, avec pour objectif de marier à la perfection tradition et modernité. Un château avec une grande histoire mais résolument tourné vers l’avenir.

Château Margaux : un terroir et un savoir-faire d’exception pour l’un des tous meilleurs vins de Bordeaux

Corinne Mentzelopoulos château Margaux

Corinne Mentzelopoulos, propriétaire du château Margaux

Sur les 265 hectares qui constituent la superficie de la propriété, 78 hectares sont dédiés à la vigne et plantés en Cabernet Sauvignon, Merlot, Cabernet Franc, Petit Verdot et Sauvignon Blanc. Le terroir est idéal pour accueillir la culture de la vigne. Sans ses sols argilo-graveleux, le château Margaux ne pourrait incarner la rigueur, la finesse et l’élégance dont il fait preuve aujourd’hui comme hier. Le terroir ne suffisant pas, le château Margaux a pu compter, au cours de son histoire, sur un incroyable savoir-faire des personnes élaborant ce vin d’exception. Si le château est ce qu’il est aujourd’hui, c’est en grande partie grâce à André Mentzelopoulos, puis à sa fille Corinne qui continue inlassablement l’oeuvre de son père, toujours dans un objectif de régularité et d’excellence. On ne peut parler de savoir-faire sans évoquer évidemment le regretté Paul Pontallier (disparu trop tôt, en 2016), sans qui le vin n’aurait vraisemblablement jamais connu une telle perfection d’âme. Il était arrivé en 1983 et occupait le poste de Directeur Général depuis 1990. C’est désormais Philippe Bascaules (ex-Directeur d’exploitation de Margaux, de 1990 à 2011) qui occupera dès le 1er mars 2017 le poste de Directeur Général, secondé par Aurélien Valance (diplômé d’HEC, Directeur Général adjoint de Margaux); ce dernier ne vous est peut-être pas inconnu dans la sphère de Millésima. En effet, Aurélien Valance nous a fait l’honneur d’être l’un des membres de notre grand Jury pour l’édition 2017 de nos Millésima Blog Awards.

Focus sur les vins du château Margaux

L’extraordinaire 1er vin de Margaux : fin, complexe et persistant

château Margaux grand vinLa renommée du Grand Vin du château Margaux est telle qu’il est encore aujourd’hui considéré comme l’un des plus grands vins du monde. Un terroir riche et un travail de tous les instants permettent depuis la création du château d’offrir des nectars d’exception. On peut ainsi y retrouver tout ce qui constitue un grand vin : finesse, élégance, complexité, densité, intensité, longueur et fraîcheur. Les tanins sont toujours suggérés, d’un grain et d’un toucher d’une rare élégance. Dans un petit comme dans un grand millésime, on tombe nécessairement sous le charme et l’éblouissement d’un château Margaux.

Le Pavillon Rouge : second vin à l’exceptionnel potentiel de vieillissement

château Margaux : Pavillon Rouge NMD’abord commercialisé sous le nom de « Château Margaux 2ème vin » jusqu’en 1908 avant de connaître sa dénomination actuelle, le Pavillon Rouge du château Margaux a longtemps cessé d’être produit (entre les années 30 et le milieu des années 70). Il a fallu attendre l’arrivée d’André Mentzelopoulos pour le relancer en 1977, avec pour arrière-pensée d’améliorer au maximum la sélection des lots constituant le Grand Vin. Depuis la création d’un troisième vin, la qualité de Pavillon Rouge n’a cessé d’augmenter au point de se rapprocher fortement de son grand frère sans l’imiter. Si la complexité et la profondeur du château Margaux est inégalable, les arômes et l’équilibre entre puissance et douceur lui sont bel et bien similaires dans le Pavillon Rouge. Prêt à boire plus tôt que le château Margaux, il possède néanmoins un incroyable potentiel de vieillissement pour un second vin, pouvant parfois se déguster jusqu’à 30 ans après sa mise en bouteille.

Le château Margaux produit aussi un vin blanc « Pavillon Blanc du château Margaux », monocépage de sauvignon blanc. Ce produit d’excellence n’est réalisé qu’en petites quantités car seulement un tiers de la récolte est mis en bouteille. Fin, complexe, riche et long en bouche, Pavillon Blanc sait séduire les amateurs du genre.

Depuis 1997, le château se diversifie toujours plus et à décidé, afin d’améliorer la qualité de son second vin, de mettre en oeuvre la création de Margaux du château Margaux, produit avec le même soin que le Pavillon Rouge.

Millésima Blog Awards 2017 château MargauxSi peu d’entre nous ont eu un jour l’occasion de déguster le Grand Vin du château Margaux, les gagnants des Millésima Blog Awards 2017 pourront se targuer d’en avoir fait l’expérience lors de leur venue du 1er au 7 avril dans la capitale girondine. En effet, ils participeront, en compagnie de notre membre du Jury, Aurélien Valance, à un moment d’exception au sein de la propriété.

  • France
  • Belgique
  • Luxembourg
  • Suisse
Découvrez nos vins du château Margaux
Nos vins du château Margaux
Découvrez nos vins du château Margaux
Nos vins du château Margaux
Découvrez nos vins du château Margaux
Nos vins du château Margaux
Découvrez nos vins du château Margaux
Nos vins du château Margaux

 

Newsletter

Abonnez-vous à la Newsletter hebdomadaire du Blog Millésima pour:


  • Bénéficier des derniers articles exclusifs sur le monde du vin
  • Découvrir les coulisses des plus grands domaines en vidéo
  • Etre alerter en avant-première sur les dégustations et événements que nous organisons

* champs requis

A propos de Thibault Rocher
Actuellement en contrat de professionnalisation chez Millésima en tant que rédacteur web, je suis étudiant en Master 1 de Conception-rédaction à Sup de Pub Bordeaux.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

GermanEnglishusaitaly
error: Ce contenu est protégé



Entrez dans l’intimité des Grands Vins


Abonnez-vous à la Newsletter hebdomadaire du Blog Millésima pour :

  • Bénéficier des derniers articles exclusifs sur le monde du vin
  • Découvrir les coulisses des plus grands domaines en vidéo
  • Etre alerter en avant-première sur les dégustations et événements que nous organisons

Je suis déjà abonné(e) à la newsletter