Bourgogne 2016 : un curieux millésime mais exceptionnel.
©Domaine Bouchard Père & Fils

Bourgogne 2016 : un curieux millésime mais exceptionnel.

Plus d’un mois après la fin des vendanges en Bourgogne, l’heure est au bilan. Le vignoble de Bourgogne a parfois été très durement touché par les gelées des 26 et 27 avril, ainsi que par les épisodes de grêle des 13 et 27 mai. La conséquence est lourde pour certaines appellations qui ont perdu parfois 50% de leur production. Pourtant, le printemps humide, des mois de juillet et août très ensoleillés, le tout combiné à un bel été indien ont permis aux vignerons de rêver. Toute leur attention a notamment été nécessaire pour juger le moment propice pour effectuer les vendanges. Le résultat est tombé : les parcelles épargnées vont fournir un vin exceptionnel.

©Château Fuissé

Mâconnais : une grêle meurtrière mais des vins équilibrés

Contrairement aux autres régions viticoles de Bourgogne, le Mâconnais a été épargné par le gel. Cependant les deux jours de grêle ont ravagé les récoltes. Après un printemps humide, l’été est très bon avec une alternance entre un ensoleillement et des chaleurs magnifiques et de légères pluies permettant d’alimenter parfaitement la vigne. Les vendanges ont été réalisées dans d’excellentes conditions et assez tardivement, dans la lignée de certains millésimes de ces dix dernières années. Le millésime 2016 annonce des vins d’une grande élégance, savoureux, précis et aux acidités parfaitement équilibrées.

©Château de Chamirey

©Château de Chamirey

Côte Chalonnaise : un millésime gourmand malgré les aléas climatiques

En Côte Chalonnaise, le millésime 2016 s’annonçait de prime abord fantastique grâce à l’absence d’un véritable hiver. Cependant le gel du mois d’avril a entraîné des pertes significatives dans certaines productions. Les conditions compliquées du printemps ont demandé une attention de tous les instants de la part des vignerons. Grâce à un été indien exceptionnel, les vendanges ont pu être splendides. Le millésime 2016 s’annonce plein de gourmandise, de fruits et avec des tanins soyeux.

©William Fèvre

©William Fèvre

Chablisien et Grand Auxerrois : de grosses pertes mais une qualité au rendez-vous

Les conditions ont été très difficiles à cause du gel sur le vignoble Chablisien, les 26 et 27 avril, qui a notamment énormément touché cette appellation de Bourgogne ainsi que le vignoble du Grand Auxerrois. La grêle des 13 et 27 mai a entraîné des pertes de récoltes très importantes. Le printemps a été pluvieux avec des pluies équivalentes à 50% des tombées annuelles sur cette période. Les vignerons ont ainsi dû faire preuve de vigilance. Cependant, l’été a été bien plus clément, avec un grand ensoleillement et de fortes chaleurs. Les pluies du mois de septembre ont permis des conditions optimales à la magnifique maturation des raisins. Ce millésime 2016 en Chablisien et Grand Auxerrois est assez complexe à aborder puisque parfois, à cause des intempéries, la production est amenée à baisser de plus de 50%. Pourtant, qualitativement, ce millésime s’annonce de qualité avec des vins d’une belle concentration.

©Millésima

©Millésima

Côte de Beaune et Côte de Nuits : d’énormes pertes, des vins aromatiques et généreux pour les zones épargnées

Le gel et la pluie (condition qui a favorisé le développement de maladies) ont parfois réduit à néant les efforts des vignerons dans certaines zones de production. Pourtant, l’été chaud et la grande exposition solaire, mariées à un mois de septembre assez humide ont permis de réaliser des vendanges d’une bonne qualité. Dans ce millésime des extrêmes, les parcelles épargnées par les nombreux aléas climatiques présentent des rendements honorables. Au final, ce millésime 2016 s’annonce exceptionnel. Les vins blancs font preuve d’une grande générosité avec une forte présence de fruits, alors que les vins rouges sont remplis d’arômes avec des tanins souples et enrobés, qualités intrinsèques qui permettent d’envisager de très bons vins de garde.

Bourgogne : un millésime 2016 curieux entre dégâts et qualité

Ce millésime 2016 est assez curieux. Alors que certaines parcelles ont été ravagées tout au long de l’année par le gel, la grêle ou les maladies, les régions épargnées et le climat exceptionnel des trois mois précédents les vendanges ont pu proposer des rendements satisfaisants, mais surtout des vins d’une incroyable qualité. Nous l’imaginons tout comme vous, nous avons hâte que le temps des dégustations vienne pour pouvoir juger de la qualité de ce millésime bel et bien inoubliable.

  • France
  • Belgique
  • Luxembourg
  • Suisse
Découvrez notre sélection de vins de Bourgogne
Nos vins de Bourgogne 
Découvrez notre sélection de vins de Bourgogne
Nos vins de Bourgogne 
Découvrez notre sélection de vins de Bourgogne
Nos vins de Bourgogne 
Découvrez notre sélection de vins de Bourgogne
Nos vins de Bourgogne
Newsletter

Abonnez-vous à la Newsletter hebdomadaire du Blog Millésima pour:


  • Bénéficier des derniers articles exclusifs sur le monde du vin
  • Découvrir les coulisses des plus grands domaines en vidéo
  • Etre alerter en avant-première sur les dégustations et événements que nous organisons

* champs requis

A propos de Thibault Rocher
Actuellement en contrat de professionnalisation chez Millésima en tant que rédacteur web, je suis étudiant en Master 1 de Conception-rédaction à Sup de Pub Bordeaux.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

GermanEnglishusaitaly



Entrez dans l’intimité des Grands Vins


Abonnez-vous à la Newsletter hebdomadaire du Blog Millésima pour :

  • Bénéficier des derniers articles exclusifs sur le monde du vin
  • Découvrir les coulisses des plus grands domaines en vidéo
  • Etre alerter en avant-première sur les dégustations et événements que nous organisons

Je suis déjà abonné(e) à la newsletter