Roederer / Starck : Brut Nature 2006 de classe !

Roederer / Starck : Brut Nature 2006 de classe !

La planète champagne est si créative dans ses packagings que l’on en oublierait presque l’essence même du contenu. Pourtant, l’histoire du champagne trouve sa légitimité bien plus dans la spécificité de ce vin que dans son habillage, aussi ingénieux, créatif et décalé soit-il.

Preuve en est faite avec la dernière création de la Maison Louis Roederer : la cuvée Brut Nature 2006/Starck, une partition parfaitement jouée à « quatre mains ». Signé à l’extérieur comme à l’intérieur de la griffe du célèbre designer français, Philippe Starck, ce champagne (minimaliste dans l’habillage) se veut sans fard et nu : recherche d’une vérité absolue !

champagne-roederer-brut-nature-etiquette-starck-2838059-jpg_2471855_652x284

Etiquette Brut Nature 2006 Philippe Starck

FRouzaudPStarckportrait

Frédéric Rouzaud & Philippe Starck

Pourquoi Philippe Starck ?
Cette cuvée, c’est l’histoire d’une rencontre où les personnalités et les idées convergent. Fredéric Rouzaud et Philippe Starck se rencontrent. Le Directeur général des champagnes Roederer s’en explique : « je suis allé le voir car j’aimais bien ce qu’il faisait, surtout sur le plan architectural. Je savais que c’était un grand amateur de champagne et j’avais envie de faire quelque chose avec lui. Tout de suite, il m’a dit : je bois des quantités de champagne et je ne bois que du non dosé. Mais attention, je ne veux pas faire une étiquette et basta, si je fais quelque chose, je veux participer à tout. »

La création d’une cuvée : un véritable événement
Il faut remonter à 1974 et son fameux Cristal rosé millésimé pour voir l’émergence d’une nouvelle création chez Roederer. Avec cette cuvée « Zéro dosage Millésimée », Roederer (comme d’ailleurs la Maison Jacquesson) est l’un des rares acteurs champenois à offrir des cuvées Brut Nature (0% de sucre) millésimées. Produite à 10 000 bouteilles, et officiellement présentée depuis mi-septembre, cette création sobrement conçue est loin de jouer dans la cour des œuvres éphémères. Ce champagne s’est fixé de transcender avec vérité, générosité et élégance le terroir de Cumières. Plus encore, comme le précise Frédéric Rouzaud (Directeur général, Roederer) : « la cuvée Brut Nature 2006 doit laisser parler le terroir, comme si elle en avait capturé l’esprit. »

« La beauté du champagne, avant d’être un vin, c’est d’abord une idée, une intention, un projet. » Philippe Starck

Une cuvée au storytelling singulier
Après quelques tests en 2003 (année caniculaire), où l’équipe de Roederer décide d’isoler des parcelles de Pinot Noir sur le secteur de Cumières – avec des Pinots Noirs sur argile froide – l’équipe fut étonnée par la réaction atypique des raisins capables de ne pas prendre en degré élevé et de conserver la fraîcheur et la pureté des arômes. Roederer décide alors de poursuivre avec le millésime 2004 et 2006 (autre année très chaude en Champagne) pour s’apercevoir que le phénomène était identique. Les vins issus de ce terroir sont alors jugés particuliers avec une vraie personnalité.
Mais qu’est-ce que le terroir de Cumières ? Ce terroir argilo-calcaire exposé plein sud bénéficie de la réflexion de la lumière sur la Marne. Cette situation unique donne donc des vins précoces et sucrés. Appelés autrefois « vins de rivière », ces vins blancs – avec leurs accents parfois un peu bourguignons – faisaient la notoriété de la région bien avant qu’elle se consacre exclusivement à l’élaboration de champagne.

Coulisses d’un millésime exceptionnel
L’année 2006 est inattendue à plus d’un titre. Après un automne 2005 doux, l’hiver s’annonce très froid dès le mois de novembre. De janvier à avril, la température reste très basse, tardant à laisser le printemps faire son oeuvre. Celui-ci débute en retard, marqué par quelques épisodes de gel puis de longues semaines de pluie. Elles gorgent le sol d’eau et permettent au vignoble de résister à un mois de juillet caniculaire, ponctué de violents orages, où la Champagne enregistre d’ailleurs des records de chaleur. Mais ceux-ci sont suivis en août par des journées exceptionnellement fraîches et pluvieuses. Elles s’effacent en septembre, balayées par un climat ensoleillé et sec. À l’heure des vendanges, cette alternance de contrastes et d’ensoleillements aux moments clés de la maturité du raisin donne une récolte exceptionnelle et très prometteuse.

La cuvée côté habillage
S’agissant de l’habillage, on applaudit l’effort de sobriété sans trop céder au minimalisme. « J’ai accepté ce projet avec un grand enthousiasme mais il fallait que je puisse être impliqué non seulement dans le contenant, mais aussi dans le contenu. » Philippe Starck. Le célèbre designer a donc opté pour le dépouillement et la discrétion : capsule brute, sans peinture, et coiffe en étain grise « exempte de toute inscription. » L’étiquette blanche et minimaliste, faite de papier « d’inspiration japonaise résiste à l’eau. »

ROEDERER_BOUTEILLE+COFFRET_BRUT NATURE_STARCK_2006_750ML_RVB

Cuvée Brut Nature 2006 Philippe Starck

La cuvée côté verre

Jean-Baptiste Lécaillon

Jean-Baptiste Lécaillon

Tout le monde s’accordera à dire que le Brut nature est une façon de « travailler sans maquillage. » Ce brut nature 2006, Frédéric Rouzaud le définit ainsi : « vérité, terroir, élégance, abstraction… un champagne qui invite à l’évasion… » Pour le chef de cave maison, Jean-Baptiste Lécaillon, ce champagne a ouvert de nouvelles portes tout en s’appuyant sur la connaissance du terroir, de la vinification du champagne, de la philosophie de la maison Roederer, au point d’atteindre « une réinvention du champagne. »
Ce champagne est composé à 1/3 de Chardonnay et de 2/3 de Pinot Noir, sans fermentation malolactique. Il est donc un champagne « vrai, honnête » fort de ses 0% de sucre ajouté. La robe d’un joli jaune d’or, affiche une mousse fine et un cordon de bulles élégant. Le nez offre des senteurs généreuses de sous-bois, de rhubarbe, le tout enveloppé de parfums de craie sur une impression de fraîcheur minérale. La bouche est très tendue, droite, savoureuse avec « une texture incroyable faite de douceur et de fraîcheur », avec une persistance aromatique en rétro-olfaction et une finale d’une belle longueur. Comme le qualifie Philippe Starck, ce champagne a « l’élégance, la générosité des mots pour porter les concepts du champagne. » Un champagne de spécialiste du zéro dosage, un champagne à l’écoute de la nature à n’en pas douter.

 Découvrir Brut Nature Edition Limitée by Philippe Starck 2006

Rappel historique
Depuis 1776, la maison Roederer s’enorgueillit du rare privilège d’être un Champagne dont la maison et la marque furent fondés par un propriétaire vigneron champenois; maison maîtrisant toutes les typicités de son terroir d’exception riche de 410 parcelles. Louis Roederer s’appliqua sans compromis à n’offrir que des vins de très haute qualité, en assumant la rareté que celle-ci implique. La cuvée Brut Premier est la plus célèbre de la maison. Et Cristal de Roederer fut à l’origine élaboré à partir des dix meilleurs crus de son vignoble pour contenter le Tsar.


Un film de © Louis Roederer Champagne 2014

Newsletter

Abonnez-vous à la Newsletter hebdomadaire du Blog Millésima pour:


  • Bénéficier des derniers articles exclusifs sur le monde du vin
  • Découvrir les coulisses des plus grands domaines en vidéo
  • Etre alerter en avant-première sur les dégustations et événements que nous organisons

* champs requis

A propos de Frédéric LOT
A graduate of philosophy, ex-wine journalist. Community & Content Manager, in charge of Rich Media strategy and web 2.0 communication in Millesima wine merchant. Wine columnist on France 3 Aquitaine TV (French TV)

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*