Thierry Germain : l’apologue du goût du terroir

Thierry Germain : l’apologue du goût du terroir

Issu d’une famille de viticulteurs Bordelais, Thierry Germain a réalisé très tôt son rêve de vigneron : être à la tête de son propre domaine. Après avoir recherché des terres appropriées de Bordeaux jusqu’en Hongrie, il a finalement jeté son dévolu en Anjou (Vallée de la Loire) sur le domaine des Roches Neuves, une propriété produisant sur 26 hectares des vins en appellation Saumur et Saumur-Champigny. Quand il acquiert ce domaine en 1993, cette propriété jouit déjà d’une réputation sérieuse pour la qualité de ses vins.

Domaine des Roches Neuves, le chai

Domaine des Roches Neuves, le chai

Durant les premières années, Thierry Germain applique une approche classique et conventionnelle, en produisant notamment des vins plutôt expressifs mais qui ne le satisfont pas sur la durée. En effet, guidé par sa grande rigueur, sa passion pour l’équitation (cela tombe bien, le fameux cadre noir de Saumur – école nationale d’équitation – n’est pas loin) et surtout son amour pour le végétal, il décide de changer diamétralement de façon de cultiver les vignes pour être en cohérence avec lui-même et ses propres convictions. Difficile alors de ne pas penser à autre chose que les préceptes de l’autrichien Rudolph Steiner : agronome, ingénieur du vivant, philosophe du végétal. Epouser la biodynamie paraissait évident pour réveiller le monde du vivant, malheureusement presque en léthargie à cause d’une approche trop conventionnelle, ayant fini – sous couvert de ne laisser pousser aucune herbe et de lutter contre les mauvaises herbes – par rendre muette l’expression de ce même terroir. Pour lui « la terre a avalé trop de substances dangereuses. Nos terroirs vieux de plusieurs millénaires, sont en train de perdre vie. »

Le cheval n’est désormais plus jamais loin de ses vignes.

vignes et roses

Vignoble du domaine des Roches Neuves

Ayant compris le potentiel de l’appellation Saumur – vignoble sur lequel on produit d’ordinaire de bons cabernets francs pour élaborer des vins basés sur la fraîcheur et la finesse aromatique – il décide de s’éloigner des méthodes de productions traditionnelles, pour pouvoir produire des vins qui expriment la diversité de leurs terroirs. Comme il aime à le rappeler : « on m’avait appris qu’il n’y avait que des mauvaises herbes. Au contraire, tout ce qui pousse contribue à la diversité. » Pour lui, c’est la richesse des sols qui est l’élément clé pour la finesse des vins de Saumur. En 2002, il a donc converti l’ensemble de son vignoble en biodynamie, non sans avoir à l’esprit qu’une telle approche, dans une région soumise à l’humidité (climat mi continental, mi océanique) induisait une prise de risque maximale pour une production régulière de raisins : et par voie de conséquence, de volume de vins. Mais Thierry Germain en a l’intime conviction : cela marchera : la vigne sait se défendre si on en lui donne les moyens : en d’autres termes, si on ne l’assomme pas, tels chez les êtres humains, d’antibiotiques inutiles, sinon inadaptés et qui finissent par diminuer les défenses immunitaires. Comme les hommes, la vigne contient en elle-même les ressources d’auto-défense.

L’approche biodynamique est donc inévitable pour redonner vie aux sols et proposer ainsi aux consommateurs, des grands vins, riches des subtilités du terroir. Des vins qui les fassent vibrer. Notre maestro du végétal le précise : « nous devons nous transcender, agir avec passion pour que nos vins puissent respirer et faire vibrer les gens qui les dégustent.

Philosophe du vivant et gardien de la transmission.

Thierry Germain

Thierry Germain

Thierry Germain insiste : la biodynamie, ce n’est pas seulement un mode de travail, c’est plutôt un mode de vie. A la lutte contre la standardisation, il vise la durabilité pour que les générations suivantes puissent encore profiter de la diversité des goûts. Thierry Germain est un homme de transmission.

Pour rechercher l’expression du terroir et la sincérité du fruit (son goût), ainsi que la finesse et la fraicheur, il arrête de rogner les vignes et commence par activer la vie des sols. Au final, il se voit récompensé par une récolte de raisins très riches en matière, sans être trop chargé en sucre.

Au chai, dans des caves vieilles de 300 ans, il utilise des technologies modernes pour sublimer le caractère sincère de chaque parcelle. Vinifier et élever par lots lui permet de faire du sur-mesure et de mieux isoler chaque caractère qui viendra composer un ensemble subtil, complexe, authentique. Chaque cuvée qu’il crée sublime donc le caractère du fruit tout en gardant la particularité de son terroir. Les cuvées ne doivent surtout pas se ressembler. Thierry Germain fuit l’ennui.

Pour lui, le secret de la réussite d’un millésime géré en biodynamie (et ce, même si la tache est hardie) relève de la réactivité de l’homme : « le grand secret en biodynamie, c’est d’être hyper réactif, à l’écoute de la plante et donc d’avoir le matériel approprié pour pouvoir traiter les 26 hectares dans la journée. Cela demande beaucoup de travail sur le végétal, beaucoup de temps, beaucoup d’investissement humain mais au final, on est récompensé. »

Le potentiel du terroir saumurois

Les 26 hectares du domaine des Roches Neuves sont situés sur les appellations Saumur blanc et Saumur Champigny. Sur un sous-sol crayeux, appelé localement « Tuffeau », des sédiments argileux s’allient avec des terres sablonneuses à dominante calcaire. L’encépagement, faisant la part belle au Cabernet Franc (pour la production des rouges) fait également cohabiter le Chenin Blanc : cépage star en Anjou pour l’élaboration des blancs secs et liquoreux : des vins tendus, minéraux et d’une longévité à couper le souffle.

« L’Insolite » dans le verre : la distinction parfaite

La cuvée « Insolite » est un des plus grands blancs de Loire. C’est un 100% Chenin Blanc, cépage planté sur un sol argilo-calcaire, limoneux et

L'insolute, Chenin Blanc

L’Insolute, Chenin Blanc

agrémenté de silex. Après un tri minutieux manuel, les raisins sont vinifiés et élevés (12 mois sur lies fines) dans l’objectif de préserver toute la minéralité du sol et de retranscrire cette expression à nulle autre pareille du tuffeau et autre.

D’un jaune très clair, presque cristallin avec des reflets verts et argent, l’Insolite affiche déjà au nez un équilibre parfait entre la fraîcheur et la puissance. Le bouquet révèle une densité d’arômes de fruits à chair blanche et d’agrumes frais et confits. Le tout se mêle à des notes florales (verveine, bergamote) et d’épices : gingembre frais. En bouche, l’attaque est droite et sensuelle. L’intensité du fruit est surlignée par une fraîcheur vibrante et des arômes complexes d’épices. Ne manquant pas de densité, la finale persistante transcende la richesse intrinsèque de la matière. Un Saumur blanc sérieux à fort caractère. Une réussite.

  • France
  • Belgique
  • Luxembourg
  • Suisse
Découvrez les vins de Thierry Germain – Domaine des Roches Neuves
Les vins du domaine 
Découvrez les vins de Thierry Germain – Domaine des Roches Neuves
Les vins du domaine
Découvrez les vins de Thierry Germain – Domaine des Roches Neuves
Les vins du domaine
Découvrez les vins de Thierry Germain – Domaine des Roches Neuves
Les vins du domaine
Newsletter

Abonnez-vous à la Newsletter hebdomadaire du Blog Millésima pour:


  • Bénéficier des derniers articles exclusifs sur le monde du vin
  • Découvrir les coulisses des plus grands domaines en vidéo
  • Etre alerter en avant-première sur les dégustations et événements que nous organisons

* champs requis

A propos de Frédéric LOT
A graduate of philosophy, ex-wine journalist. Community & Content Manager, in charge of Rich Media strategy and web 2.0 communication in Millesima wine merchant. Wine columnist on France 3 Aquitaine TV (French TV)

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*