Robert Parker fait enfin connaître ses notes Bordeaux 2013

Robert Parker fait enfin connaître ses notes Bordeaux 2013

Après une longue période d’attente, Robert Parker a publié ses notes de dégustation des Primeurs 2013 début septembre. Comme ce millésime était particulièrement difficile (notamment pour les vins rouges), prendre le temps de publier ses fameux points semblait peut-être plus raisonnable.

Du côté des vins blancs.

Bordeaux Blancs

Bordeaux Blancs

Les vins blancs et les liquoreux 2013 sont – grâce à la météo plus favorable pour les cépages blancs – très réussis. D’après Robert

Parker, les blancs secs se caractérisent par une diversité aromatique exceptionnelle, une persistance de goût et une acidité adéquate leur garantissant équilibre et fraîcheur. La qualité du millésime s’approche du 2001, qui – selon Robert Parker – figure comme in millésime référence dans la perfection absolue.

Château De Fieuzal a été honoré en décrochant un 94-96 points. Pape Clément, Haut Brion et La Mission Haut-Brion, ainsi que Smith-Haut-Lafitte, sans oublier le Domaine de Chevalier ont acquis chacun un 93-95 points Parker. Château d’Yquem pouvait réaliser en 2013 – après un 2012 où il fut absent – un millésime excellent que Robert Parker n’hésite pas à comparer au niveau du 2001.

Quid des vins rouges ?

Récolte, Château Pape Clément

Récolte, Château Pape Clément

Concernant les vins rouges, les qualités brillent par leur hétérogénéité et offrent donc des résultats variés et nuancés selon les propriétés. En effet, la météo capricieuse au cours de l’année a affecté les différents terroirs bordelais à des niveaux plus ou moins contrastés mais qu’il fallait prendre en compte et analyser, pour ne pas juger à la hâte. Pas facile en effet de réaliser de grandes prouesses quand la nature se met à compliquer les choses. Le millésime 2013 est le fruit d’un travail très technique, très exigeant, effectué par des vignerons – certes aguerris en matière de technicité – attentifs et prudents. Le travail à la vigne – comme dans les années plus « faciles » sinon plus clémentes – est à la base de tout. A la difficulté d’une floraison étalée et chaotique – d’où de petits volumes (- 30 à – 40%) en 2013 – se sont ajoutées des conditions exécrables avec des orages de grêles l’été. Août a pourtant été parmi les mois d’août les plus chauds depuis ces 30 dernières années, ce qui est bon pour le moût, selon un dicton bien connu « août fait le moût. » Septembre et Octobre, plus contrastés au niveau de la météo auront donc obligé les œnologues et les vinificateurs (en la personne des maîtres de chai) à préserver une matière première fraîche, fruitée mais de moins grande densité, comparé à celle des millésimes 2009 ou 2010. Des vinifications adaptées (moins fortes, moins longues) étaient donc nécessaires. Idem dans les phases d’assemblage en janvier et février. Les œnologues ont dû redoubler de prudence pour que les propriétés qu’ils consultent, élaborent des vins rouges très aimables, séduisants et friands.

Incontestablement, 2013 est une année qui a mis en exergue le travail de l’homme. Comme dans pareille situation, si tous n’ont pas réussi leur millésime en rouge, certains choix et certaines prises de décision ont permis à de nombreuses propriétés de produire des vins corrects.

Le millésime 2013 convainc par son fruit et une acidité correcte. Les vins possèdent une jolie fraîcheur, avec des arômes orientés sur les fruits rouges. L’avantage de ces vins, c’est qu’ils sont buvables plus tôt sans être obligé de trop les attendre. On est bien en présence d’un millésime bordelais avec du charme dans ses vins, lesquels pourront être ouverts à partir de 2017 jusqu’en 2020 pour beaucoup. Quelques grands crus, ceux possédant des terroirs « élastiques » (capables de corriger certaines carences naturelles d’un millésime) pourront même prétendre à vieillir plus de 10, voire 15 ans.

Du côté des Saint-Emilion et des Pomerol

Chai, Pontet Canet

Chai, Pontet Canet

Les meilleures notes ont été données aux vins de la Rive Droite, notamment au château La Dominique ou à La Fleur de Boüard : 92-94 points. Les grands classiques de Saint-Emilion (La Mondotte et Troplong-Mondot) ainsi que le Pomerol l’Eglise Clinet ont reçu de jolis scores : 93-95 points. Ils se retrouvent au-dessus de la moyenne.

Côté Rive Gauche

Pauillac est l’appellation qui a engendré le plus de vins obtenant des 90+. Ainsi, Mouton-Rothschild et Pichon Longueville Baron ont été honorés avec un 91-93. Pontet-Canet obtient quant à lui un 90-92 points. Château Calon-Ségur à Saint Estèphe rassure avec son 92-94 points sans oublier les châteaux Lascombes à Margaux et Léoville-Barton ainsi que Léoville-Poyferré à Saint Julien, tous trois très bien notés également.

Le point sur les prix.

Robert Parker explicite que beaucoup de vins sont vendus à un prix justifié car il faut aussi prendre en compte les énormes efforts développés par les châteaux, lesquels ont investi beaucoup dans la main d’œuvre. Les millésimes techniques coûtent plus chers à produire afin de sélectionner drastiquement. On se souvient des 1984, 1991 et 1992 à ce titre. Années compliquées auxquelles on peut aussi ajouter les millésimes 1997, 1999, 2002, 2007 et 2011 pour les rouges. Ces millésimes avaient eux-aussi demandé beaucoup d’efforts financiers et techniques dans la réalisation de vins rouges corrects sans toucher à la perfection ou l’excellence.

Bordeaux 2013 en primeur

(Sources : thedrinksbusiness.com, erobertparker.com, Millésima)

Newsletter

Abonnez-vous à la Newsletter hebdomadaire du Blog Millésima pour:


  • Bénéficier des derniers articles exclusifs sur le monde du vin
  • Découvrir les coulisses des plus grands domaines en vidéo
  • Etre alerter en avant-première sur les dégustations et événements que nous organisons

* champs requis

A propos de Marie Lallemand
Etudiante en Master 2 Spirits Marketing & Management à l'INSEEC Bordeaux, blogueuse et assistante e-marketing chez Millésima.

2 commentaires

  1. Léoville-poyferré à Pauillac… hum?

    • Bonjour Florian,
      Non sans retard, nous répondons à votre message parvenu le 12 septembre dernier.
      Tout d’abord, merci pour votre fidélité, l’attention que vous portez à nos publications et votre vigilance ayant permis de relever la petite erreur que vous avez relevée. Merci de nous l’avoir communiquée. C’est rectifié !
      Bien cordialement
      L’équipe de Millésima

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

GermanEnglishusaitaly



Entrez dans l’intimité des Grands Vins


Abonnez-vous à la Newsletter hebdomadaire du Blog Millésima pour :

  • Bénéficier des derniers articles exclusifs sur le monde du vin
  • Découvrir les coulisses des plus grands domaines en vidéo
  • Etre alerter en avant-première sur les dégustations et événements que nous organisons

Je suis déjà abonné(e) à la newsletter