La hiérarchisation des vins d’Alsace
Marcel Deiss

La hiérarchisation des vins d’Alsace

Les vins originaires d’Alsace sont hiérarchisés en fonction de la qualité de leur terroir et des règles de production restrictives qui leur sont appliquées. AOC Alsace, Grand Cru ou Crémant, différentes mentions et cépages…  Décryptage de cette classification unique !

L’AOC Alsace

Créée en 1962, cette appellation représente pas moins de 74% de la production alsacienne totale dont 92% de vins blancs. Premier niveau dans la hiérarchie des vins d’Alsace, elle peut cependant être accompagnée de mentions révélant plusieurs critères de qualité :

  • Hugel

    Hugel

    Le cépage : si un vin est issu d’un seul cépage (Sylvaner, Pinot blanc, Riesling, Muscat, Pinot gris, Gewurztraminer, Pinot noir ou Savagnin), celui-ci pourra apparaître sur l’étiquette. Dans le cas d’un assemblage, on pourra utiliser la mention « Edelzwicker », « Zwicker » signifiant « assemblage » et « Edel » faisant référence à la présence de cépages nobles. Celle-ci est à différencier de la mention « Gentil » qui est le signe d’un assemblage de qualité supérieure constitué d’un minimum de 50% de Riesling, Muscat, Pinot gris et/ou Gewurztraminer.

 

  • Zind Humbrecht

    Zind Humbrecht

    La situation géographique : une dénomination géographique communale ou un nom de lieu-dit peuvent compléter le nom de l’AOC. Elles sont le signe de règles de production spécifiques et restrictives. 11 communes sont concernées par la dénomination communale. Pour les lieux-dits, les règles imposées sont encore plus strictes. Il s’agit véritablement ici de terroirs particuliers qui confèrent au vin, fruité et minéralité.

Zind Humbrecht

Zind Humbrecht

 

L’AOC Alsace Grands Crus

Ces 51 terroirs – qui ont été délimités en fonction de critères géologiques et climatiques – sont les meilleurs de la région. Ils combinent microclimats uniques, sols complexes et pentes souvent impressionnantes. Créés en 1975, ils sont en réalité inspirés des noyaux historiques de la production et ne seront reconnus qu’en 2011 comme appellations. Ils constituent 4% de la production totale.

 

 

L’AOC Crémant d’Alsace

Trimbach

Trimbach

Elaborés par seconde fermentation, ces vins effervescents séduisent par leur vivacité et leur délicatesse. Ils ont obtenu le statut d’appellation en 1975 et ont aujourd’hui un poids certain dans la région, puisqu’ils représentent 21% de la production. Généralement issus du Pinot blanc, ils peuvent également bénéficier des arômes du Pinot gris, du Pinot noir, du Riesling et du Chardonnay.

 

Josmeyer

Josmeyer

Mentions « Vendanges tardives » & « Sélections de Grains nobles »

Venant en complément des appellations sur l’étiquette, elles symbolisent des méthodes de production parmi les plus strictes des AOC en général. Ces vins exceptionnels sont voluptueux et d’une grande richesse, avec une palette aromatique complexe. Les « Vendanges Tardives » désigneront les baies de Gewurztraminer, Pinot gris, Riesling ou Muscat ayant été récoltées en surmaturité. Cela suppose donc la présence de la pourriture noble (ou Botrytis Cinerea) et une grande concentration. La « Sélection de Grains Nobles » sous-entend la pratique de tries successives de ces grains surmaturés. L’identité du cépage y est plus discrète et les vins sont d’une longueur extraordinaire.

 

Partez à la découverte de nos vins d’Alsace

Hugel

Hugel

Newsletter

Abonnez-vous à la Newsletter hebdomadaire du Blog Millésima pour:


  • Bénéficier des derniers articles exclusifs sur le monde du vin
  • Découvrir les coulisses des plus grands domaines en vidéo
  • Etre alerter en avant-première sur les dégustations et événements que nous organisons

* champs requis

A propos de Marie Lallemand
Etudiante en Master 2 Spirits Marketing & Management à l'INSEEC Bordeaux, blogueuse et assistante e-marketing chez Millésima.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*