Cornas, la terre brûlée rhodanienne
© Inter Rhône

Cornas, la terre brûlée rhodanienne

La Vallée du Rhône septentrionale

Issue de l’affrontement entre les Alpes et le Massif Central, la Vallée du Rhône représente 250 kilomètres de vignoble du nord au sud – réparti sur 250 communes – autour d’un axe fluide, le Rhône. Elément fédérateur de ces terres de contrastes, il a dessiné ces paysages en creusant le couloir rhodanien.

© Inter Rhône

© Inter Rhône

Le nord de l’appellation est appelé Vallée du Rhône septentrionale et s’étend de Vienne à Valence. Les différentes activités géologiques, au cours des années, ont dessiné ces tableaux hors du commun avec des vignes escarpées et des coteaux abrupts. L’exercice volcanique du Massif Central – il y a 300 millions d’années – a formé la roche granitique typique des sols de cette zone. Des collines de l’Hermitage, aux pentes vives de Condrieu, en passant par les arènes naturelles de Château-Grillet, les vignes bénéficient de conditions de culture particulières. Le climat, plus tempéré que sur la partie méridionale, protège de la sècheresse et l’exposition sud-est/sud-ouest apporte un très bel ensoleillement. Des conditions idéales pour le cépage rouge unique des huit appellations – Côte-Rôtie, Hermitage, Crozes-Hermitage, Condrieu, Saint-Joseph, Château-Grillet, Saint-Péray et Cornas – de la Vallée du Rhône septentrionale : la Syrah.

 

Une réputation qui traverse les siècles

© Inter Rhône

© Inter Rhône

Le vignoble de Cornas existe depuis l’antiquité. La structure en terrasses et la construction des premiers murets (chaillées) pour retenir la terre datent de l’Empire Romain. Son effondrement portera d’ailleurs un coup au marché du vin français dans son ensemble, une épreuve que la Vallée du Rhône pourra surmonter grâce à son approvisionnement de la ville de Lyon. Cornas, qui signifie « terre brûlée » en celte, a toujours été au centre de nombreuses attentions. La légende voudrait que Charlemagne, en visite dans la région en 840, soit tombé amoureux de ce vin au point d’en faire expédier dans sa résidence d’Aix-la-Chapelle. Saint-Louis, Louis XI, Richelieu ou encore Louis XV furent eux aussi des ambassadeurs de choix du vin rhodanien. La première trace écrite relatant la présence de vignes autour de l’Eglise de Cornas daterait du 10ème siècle et représente une nouvelle preuve du riche passé historique de l’appellation qui devra attendre 1938 pour devenir AOC. D’abord limitée aux 100 hectares du territoire de la commune, elle quadruplera de volume à partir des années 60 pour finalement représenter aujourd’hui 128 hectares plantés.

La terre brûlée de Cornas

Concentrée autour du village de Cornas, l’appellation est répartie sur le versant est du Massif Central, rive droite du Rhône, entre Saint-Joseph au nord et Saint-Péray au sud. Véritable amphithéâtre naturel, cet hémicycle de collines profite d’une exposition plein sud et d’une protection du mistral. Le climat d’influence méditerranéenne, très ensoleillé et sans différences excessives de températures – qui peuvent apparaître au sud de la Vallée du Rhône – accélère la maturation des baies cultivées sur les étroites et instables terrasses. Les sols font preuve d’une belle diversité. Largement dominés par les granits décomposés, les dépôts limoneux et les gores (sables argileux), ils bénéficient également de la présence de deux failles calcaires : le rocher de Crussol et le rocher de Rochepertuis.

© Inter Rhône

© Inter Rhône

La combinaison de tous ces facteurs offre à la Syrah une maturité précoce. Cornas est la première appellation à vendanger en rouge dans les Côtes-du-Rhône septentrionales. Berceau de la Syrah, elle en tire l’expression la plus pure au travers de ses vins très foncés, presque noirs qui s’équilibrent entre profondeur et minéralité. Avec un rendement de 33 hectolitres/hectares, ces vins d’exception sont concentrés et incarnent toute la puissance de ce terroir. Charpentés, ils présentent un formidable potentiel de garde grâce à leurs tanins qui s’arrondissent avec le temps et leurs arômes qui évoluent vers des notes de fruits noirs, d’épices et de réglisse.

 

Cette appellation vous intéresse ? Découvrez notre offre

Newsletter

Abonnez-vous à la Newsletter hebdomadaire du Blog Millésima pour:


  • Bénéficier des derniers articles exclusifs sur le monde du vin
  • Découvrir les coulisses des plus grands domaines en vidéo
  • Etre alerter en avant-première sur les dégustations et événements que nous organisons

* champs requis

A propos de Marie Lallemand
Etudiante en Master 2 Spirits Marketing & Management à l'INSEEC Bordeaux, blogueuse et assistante e-marketing chez Millésima.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

GermanEnglishusaitaly



Entrez dans l’intimité des Grands Vins


Abonnez-vous à la Newsletter hebdomadaire du Blog Millésima pour :

  • Bénéficier des derniers articles exclusifs sur le monde du vin
  • Découvrir les coulisses des plus grands domaines en vidéo
  • Etre alerter en avant-première sur les dégustations et événements que nous organisons

Je suis déjà abonné(e) à la newsletter