Primeurs 2012 : la maison M. Chapoutier

Primeurs 2012 : la maison M. Chapoutier

Primeurs 2012 : la maison M. Chapoutier

_W3H2814La marque française de vin la plus admirée au monde (selon Drinks International) propose depuis maintenant 10 ans, ses vins en primeurs.

En 2012, les rendements ont été plus faibles et la quantité de bouteilles s’en trouvera évidemment plus limitée que les années précédentes. Parmi ces vins livrables en 2015, on retrouvera La Mordorée, Le Pavillon, De L’Orée, L’Ermite ou encore Le Méal.
Michel Chapoutier explique les avantages du système des primeurs concernant les sélections parcellaires et met en valeur cette tradition perpétuée dans la maison :

« l’offre Primeurs prend tout son sens au même titre que ce qui se faisait autrefois à Bordeaux.C’est un moyen d’acquérir des vins de grand potentiel à des prix accessibles et avant que les critiques internationaux aient donné leurs avis. Chez Chapoutier, nous souhaitons perpétuer une tradition des Primeurs qui permet aux amoureux du vin de prendre du plaisir avec des bouteilles provenant de nos meilleures parcelles, dont les surfaces sont très limitées. »

CLIMAT

Après un début de saison compliqué et un travail colossal à la vigne, l’été a rempli ses promesses.
Après l’hiver sec, on craignait des sols desséchés notamment sur les terroirs les plus profonds. Le printemps fut éprouvant pour la vigne mais l’été fut salvateur. En somme les conditions climatiques de l’année ont permis de faire du millésime 2012 un 2000 plus tellurique comparable en termes de densité et de maturité tannique. La minutie et le travail patient lors des vendanges ont favorisé l’apparition des arômes avec une dominance pour les notes minérales.

Logo_ChapoutierDÉGUSTATION

Côte Rôtie

Le vignoble de Côte-Rôtie est certainement un des plus anciens de la vallée du Rhône.
Depuis, les vins de Côte-Rotie font partie du sommet des plus grands vins. Exceptionnelle à plus d’un titre, la dégustation d’un Côte-Rôtie reste un moment toujours rare et recherché.CHAP-LaMordoree-R_F270_Macro_2005NM_C_ref

Mordorée (Côte Rôtie) – rouge
Une race aromatique évidente : de la violette à profusion, nuancée de touches de suie. Le corps est élancé, svelte, doté d’une fraîcheur et d’un grain de tannin d’une finesse superlative.

Ermitage

Il semble que c’est au XVIIème siècle que le nom d’Ermitage apparu en souvenir d’un chevalier qui au retour des croisades et las de guerroyer, aurait vécu en ermite sur la colline. Alexandre Dumas ou le tsar Nicolas II furent parmi les innombrables amateurs de ce vin particulièrement estimé. Aujourd’hui considéré comme un des plus grands vins de France, au niveau des plus grands crus, sa réputation est internationale.

De L’Orée (Ermitage)
Encore sur la réserve, le nez laisse filtrer des notes torréfiées, citronnées et d’herbes sèches. LA bouche est plus lisible à ce stade, l’équilibre est déjà en place sur une matière onctueuse et ciselée et une aromatique grillée rémanente.

CHAP-LeMeal-R_F289_Macro_NM_C_refLe Méal Rouge (Ermitage)

Nez de kirsch relevé d’une végétalité noble (laurier, nuances de camphre) et de touches carbonnées. Bouche généreuse, homogène, aux allures sphériques, finissant sur des tannins compacts et des saveurs cacaotées.

Le Méal Blanc (Ermitage)
Le millésime semble réprimer pour l’heure l’exubérance naturelle du cru ; l’aromatique sonne juste, entre feuille de tomate, lait d’amande, et nuances viandées. La bouche rappelle par son amplitude et sa grande puissance miellée le caractère solaire du cru.

Crozes-Ermitage

A l’origine, l’appellation ne comprenait que la commune de Crozes-Hermitage, en raison de sa notoriété acquise grâce à quelques parcelles retenues en A.O.C. Ermitage. Cette zone fut longtemps occupée majoritairement par des vergers ou par des friches.

Les Varonniers (Crozes-Ermitage)

Sans doute, l’un des vins les plus extravertis du millésime, sur des notes de fruits rouges comptés, de poivre long et de musc. Matière salivante, consistante et nuancé,e aux tannins déliés.

Saint-Joseph

CHAP-Granits-B_F287_Macro_2007NM_C_refLe nom « Saint-Joseph » vient du nom des carmes qui cultivait dès l’origine le vignoble, Saint-Joseph étant leur saint Patron.

Les Granits Rouge (Saint-Joseph)

Noirceur aromatique typique de la cuvée, sur la gelée de cassis, le graphite, le poivre Sarawak ; la trame est tendue, très septentrionale, au grain mûr.

Les Granits Blanc (Saint-Joseph)

La pêche blanche, le thé vert, et d’irrémédiables notes pierreuses en font d’ores et déjà une symphonie aromatique. La bouche joue la carte de la longueur et du relief, avec des amers rémanents d’une classe folle.

Notre offre en primeurs 2012 de M. Chapoutier

Retrouvez le succés de chapoutier et ses vins.

Newsletter

Abonnez-vous à la Newsletter hebdomadaire du Blog Millésima pour:


  • Bénéficier des derniers articles exclusifs sur le monde du vin
  • Découvrir les coulisses des plus grands domaines en vidéo
  • Etre alerter en avant-première sur les dégustations et événements que nous organisons

* champs requis

A propos de Léa Garmendia

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

usaGermanEnglish



Entrez dans l’intimité des Grands Vins


Abonnez-vous à la Newsletter hebdomadaire du Blog Millésima pour :

  • Bénéficier des derniers articles exclusifs sur le monde du vin
  • Découvrir les coulisses des plus grands domaines en vidéo
  • Etre alerter en avant-première sur les dégustations et événements que nous organisons

Je suis déjà abonné(e) à la newsletter