Le château Pape-Clément et son millésime 2010
Bernard Magrez

Le château Pape-Clément et son millésime 2010

Le Pape Clément, Bernard Magrez et Robert Parker

La papauté et le vin

pape-clement-cinq

Le pape Clément V

Le Château Pape Clément doit son nom à son plus célèbre propriétaire : le pape Clément V, propriétaire des lieux en l’an 1300.

C’est Bertrand de Goth – nommé archevêque de Bordeaux par le pape – qui, à cette occasion, reçoit en cadeau une propriété plantée en vignes à Pessac; alors appelée vignoble de La Mothe (dénomination indiquant une élévation de terrain).
Son travail sera poursuivi par l’Eglise qui fera du domaine du pape Clément une propriété modèle.

En 1305, Bertrand de Goth fut choisi pour succéder au défunt Pape Benoît XI. Le nouveau Pape décida de prendre alors le nom de Clément V.  Le Pape continua cependant de gérer son vignoble avec tout le soin qui en faisait sa particularité.

C’est en 1309 que Clément V choisit Avignon pour installer la cour pontificale, rompant ainsi avec Rome en proie à de sourdes luttes d’influence. Sa charge pontificale ne lui permettant plus de mener à bien cette tâche, il décida de faire donation de son domaine à l’archevêque de Bordeaux.

Confier sa vigne à l’Eglise de Bordeaux, c’était – dans l’esprit de Clément V – le moyen de la léguer à l’éternité et de permettre à la Vigne du Pape Clément de traverser les siècles à venir.

Durant la longue période pendant laquelle le château du Pape Clément fut administré par l’archevêché, le modernisme et le progrès technique en firent un domaine pilote.

Un château gardant ses titres de noblesse

A la fin du XVIIIème siècle, l’archevêque de Bordeaux est dépossédé de ses biens et la vigne que le pape lui avait léguée cinq cents ans auparavant tombe dans le domaine public.
Les propriétaires se succèdent et doivent lutter tour à tour contre les différents fléaux qui s’attaquent aux vignobles français à la fin du 19ème siècle : l’oïdium, le mildiou, puis le phylloxera.

Jean Baptiste Clerc, négociant à Bordeaux, acquit la propriété en 1858 et en fit un vignoble modèle. C’est lui qui confirma la renommée et la finesse des vins de Pape Clément.
C’est aussi lui qui fit édifier le château qui sera remodelé par les héritiers du propriétaire suivant, Monsieur Cinto (lui aussi négociant à Bordeaux) pour donner l’édifice que l’on peut voir aujourd’hui.

En 1937, un violent orage de grêle détruisit la quasi-totalité du vignoble du Château Pape Clément et c’est en 1939 qu’il fut racheté par Paul Montagne. Ce dernier s’attacha, dès la fin de la guerre, à remettre le vignoble en état et à lui redonner le rang qu’il méritait.

C’est grâce à tous ces efforts que le vignoble du Château Pape Clément a pu retrouver sa position et résister à l’urbanisation.

Aujourd’hui, c’est Bernard Magrez qui met tout en œuvre pour permettre au terroir exceptionnel du Château Pape Clément de traverser les temps et d’exprimer la finesse qui a fait la réputation de ses vins.

Le Château Pape-Clément 2010

Lors de la nouvelle notation du 2010, Robert Parker a accordé la note 100, note parfaite témoignant de l’excellence du cru.

« J’ai certainement sous-estimé le Pape Clément 2010 en primeur – noté seulement 93-95 +. (Dieu merci, j’ai mis un Etiquette-Pape-Clement2010« plus » là-bas !) Ce mélange final de 51% de Merlot, 47,5% de Cabernet Sauvignon et 1,5% de Petit Verdot est la perfection dans une bouteille.
Son élégance sublime, sa puissance, sa texture, sa robustesse, ses tanins soyeux aux notes subtiles de fumée, soutenus par des notes de copeaux de crayon, de cassis, de charbon, de camphre, de bleuet et de cassis … tous remarquables.
Le vin est riche, complet mais l’élégance et le grand terroir de Pape Clément viennent tout le long dans l’abondance. Il est un peu plus développé et évolué que le 2005 l’était au même point dans son évolution, m
ais il a certainement besoin de 5-7 ans pour développer de nouvelles nuances. »

Mais c’est sans compter sur la qualité d’autres millésimes qui ont été récompensés de notes allant de 95 à 98, signifiant des vins extraordinaires de profondeur et de complexité, des cuvées grandioses :

papeclementchaisChâteau Pape-Clément 2009 95/100

Château Pape-Clément 2008 95/100

Château Pape-Clément 2005 98/100

Le Château Pape-Clément est également disponible en grand format : sous forme de jéroboam, double-magnum, magnum ou encore impériale.

 

Newsletter

Abonnez-vous à la Newsletter hebdomadaire du Blog Millésima pour:


  • Bénéficier des derniers articles exclusifs sur le monde du vin
  • Découvrir les coulisses des plus grands domaines en vidéo
  • Etre alerter en avant-première sur les dégustations et événements que nous organisons

* champs requis

A propos de Léa Garmendia

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

GermanEnglishusaitaly



Entrez dans l’intimité des Grands Vins


Abonnez-vous à la Newsletter hebdomadaire du Blog Millésima pour :

  • Bénéficier des derniers articles exclusifs sur le monde du vin
  • Découvrir les coulisses des plus grands domaines en vidéo
  • Etre alerter en avant-première sur les dégustations et événements que nous organisons

Je suis déjà abonné(e) à la newsletter