Que déguster avec la galette des rois ?

Que déguster avec la galette des rois ?

L’épiphanie

Le 6 janvier en France célèbre l’épiphanie. Venant du grec, le mot signifie « l’apparition ». En effet la fête de l’Epiphanie est d’origine religieuse puisqu’elle correspond au jour où les rois mages, guidés par la lumière d’une étoile, arrivèrent jusqu’à Jésus, dans l’étable où il est né. Ils lui offrirent or, myrrhes et encens.

Or pour beaucoup de pays, ce jour-là est plus important que le 25 décembre, jour de Noël et naissance du Christ. Par exemple, en Espagne, ce sont les rois mages qui apportent les cadeaux le jour de l’Epiphanie.

Pourquoi mange-t-on la galette avec une fève ?

L’église institua cette tradition typiquement française. Datant du 13ème siècle, la galette était partagée en autant de portions que d’invités, avec une part supplémentaire, appelée « part du bon Dieu ». Celle-ci était donnée au premier pauvre qui passait.

La fève quant à elle se trouve dans la galette des rois depuis le temps des romains.
Au 11ème siècle, on désignait le chef en cachant une pièce (d’argent ou d’or) dans un morceau de pain. Ou pour les plus pauvres, une fève (haricot blanc).

La première fève en porcelaine date de la fin du 19ème siècle, les santons représentés alors ont été progressivement remplacés par des personnages modernes.

La galette et son nectar

Il existe différentes sortes de galettes : la frangipane (pâte feuilleté fourrée de crème frangipane), galette de Besançon (galette sèche à base de pâte feuilleté couverte de beurre et de sucre), ou encore la galette briochée (brioche parfois à la fleur d’oranger, avec ou sans fruits confits réalisée dans le Sud de la France).

Un blanc effervescent est bien évidemment le must pour un accord avec la frangipane et la galette de Besançon, tel que le cidre ou le Champagne, dont les fines bulles apportent la structure au palais, la dominante de chardonnay. On citera comme parfait exemple la maison De Sousa.

En revanche un vin plus doux – mais avec une touche d’acidité permettant de casser l’aspect déjà très sucré de la galette – sera conseillé comme un vin tel qu’un Gewürztraminer qui permet un équilibre intéressant. l

Enfin le cidre est la boisson la plus populaire lors de l’épiphanie. Un normand, un breton, un basque … Il vaut mieux privilégier le doux et demi-doux, plus sucrés que le brut, pour une alliance harmonieuse.

Or si le vin blanc apparaît comme une évidence pour beaucoup, les vins rouges ne sont pas pour autant proscrits à condition qu’ils ne soient pas trop puissants. La briochée se ravira de pinots noirs de Bourgogne puisque ce sont des vins moins corsés.

Pour ceux et celles qui n’apprécient pas le vin, un sirop d’orgeat léger est idéal pour accompagner la frangipane, tout comme les jus de fruits ou les sirops fruités pour toutes les autres.

Newsletter

Abonnez-vous à la Newsletter hebdomadaire du Blog Millésima pour:


  • Bénéficier des derniers articles exclusifs sur le monde du vin
  • Découvrir les coulisses des plus grands domaines en vidéo
  • Etre alerter en avant-première sur les dégustations et événements que nous organisons

* champs requis

A propos de Léa Garmendia

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

GermanEnglishusaitaly
error: Ce contenu est protégé



Entrez dans l’intimité des Grands Vins


Abonnez-vous à la Newsletter hebdomadaire du Blog Millésima pour :

  • Bénéficier des derniers articles exclusifs sur le monde du vin
  • Découvrir les coulisses des plus grands domaines en vidéo
  • Etre alerter en avant-première sur les dégustations et événements que nous organisons

Je suis déjà abonné(e) à la newsletter