Les Rosés de Provence : Château de Pibarnon
© Château de Pibarnon

Les Rosés de Provence : Château de Pibarnon

Château de Pibarnon

© Château de Pibarnon

Si Pibarnon m’était conté…

Henri et Catherine de Saint-Victor, grands amateurs de vin, dégustateurs avertis et passionnés, ont un rêve : acquérir un domaine viticole.

Lorsqu’ils découvrent le Bandol rouge 1975 du Château de Pibarnon, ils sont émerveillés. Après avoir parcouru plusieurs vignobles de France, ils tombent sous le charme de Pibarnon. Un vrai coup de foudre. Ils sont conquis par la région, la situation exceptionnelle de la propriété, son vignoble accroché à la colline…

En 1978, Henri et Catherine de Saint-Victor acquièrent le Château de Pibarnon.

La vigne n’est pas un long fleuve tranquille.

Tout est alors à apprendre, à entreprendre… Car Henri et Catherine Saint-Victor n’ont aucune expérience en viticulture ni en vinification !

Ils travaillent d’arrache-pied : Ils défrichent, restaurent et créent des restanques, plantent 6 hectares de vignes… Ils rénovent l’habitation, agrandissent la cave… Ils poursuivent leurs efforts soutenus pour faire grandir le Domaine en même temps que sa notoriété, et bientôt les vignes couvrent 20 hectares.

Quand vient l’heure du 1er millésime, ils effectuent seuls leurs vinifications, conseillés par l’oenologue de Bandol, Jean-Paul Aubanelle.

Depuis plus de 20 ans, c’est Eric de Saint-Victor qui poursuit l’oeuvre de ses parents avec la même passion et le même engagement. Et c’est à lui qu’incombe désormais le soin d’exploiter le terroir d’exception du Château de Pibarnon qui compte aujourd’hui 50 hectares.

© Château de Pibarnon

A terroir d’exception, vins d’exception.

Gagné sur les pentes de la colline du Télégraphe, où se trouvait autrefois le télégraphe optique qui reliait Toulon à Paris, le Château de Pibarnon domine les vignobles de l’Appellation.

Bien loin des brumes et brouillards qui règnent dans la vallée, les vignobles du château de Pibarnon sont abrités du Mistral, dans leur vaste cirque orienté Sud-Est. Cette orientation est propice à une lente maturation du raisin, qui favorise le développement des arômes et révèle une belle complexité.

Les vignes sont accrochées à la colline, de restanques en restanques, ces terrasses séculaires qui donnent aux lieux une bien belle allure…

Ces terrasses évitent l’érosion lors des fortes pluies hivernales qui viennent gorger les terres en profondeur, permettant ainsi de restituer tout au long des mois d’été, l’humidité nécessaire au bon développement de la vigne.

Un fabuleux terroir.

Le Château de Pibarnon bénéficie de particularités géologiques remarquables qui en font toute la richesse et le caractère.

Du fait d’un gigantesque retournement de terrain qui eut lieu au cours du quaternaire, le terroir de Pibarnon est plus vieux de 150 millions d’années que sur le reste de l’Appellation.

Les vignes sont plantées sur un sol triasique dont l’origine remonte au début de l’ère secondaire ; la présence de calcaire y est très élevée, notamment les calcaires blancs. C’est ce qui donne aux vins de Pibarnon des tannins fins et serrés, des bouquets puissants et complexes, tout en leur conférant élégance, noblesse, équilibre et finesse…

© Château de Pibarnon

Le « Cirque d’Epidaure » de Pibarnon et ses marnes bleues du Santonien

Les terres acquises à la fin des années 80 par les Saint-Victor ont révélé un « trésor ». En effet, leur sous-sol contient des marnes bleues du Santonien, riches en oligo-éléments… Ce sont ces mêmes marnes bleues que l’on retrouve sur les plus prestigieux terroirs, au Château Petrus et au Château d’Yquem !

A Pibarnon, 20 hectares de vignes ont été plantés au début des années 90’ sur ce sublime terroir du Cirque qui rappelle l’amphithéâtre grec d’Epidaure, ce qui lui vaut son nom.

Classés Grands Crus !

« Le Mourvèdre, ce macho latin qui s’habille de soie et cultive le baisemain » Pierre Casamayor

Au Château de Pibarnon, chaque vendange donne naissance à trois vins : rouge, rosé et blanc. Le cépage prédominant est le Mourvèdre, particulièrement adapté au sol de la zone d’Appellation d’Origine Contrôlée Bandol, où il trouve la chaleur nécessaire à son bon mûrissement.

© Millésima SA

Château de Pibarnon 2011 :

La production de rosé provient de 15 hectares plantés à 65% de Mourvèdre et à 35% de Cinsault.

D’une robe pâle comme un corail précieux, le rosé de Pibarnon est un condensé d’équilibre entre Puissance et délicatesse.

Ce vin magnifique dévoile son bel équilibre, entre la sensualité, le gras et les fruits, balancés par la puissance, les épices et la fraîcheur. Il accompagne la cuisine méditerranéenne, colorée, inventive, d’épices douces et rares. Un rosé des 4 saisons, sur un coté aérien et fruité les premiers mois ; arrivée l’automne il gagne en minéralité, en complexité devenant un rosé pour la table. Un vin gastronomique.

Retrouvez le dernier coup de coeur Rosé de l’été sur Millésima :

Château de Pibarnon 2011

Newsletter

Abonnez-vous à la Newsletter hebdomadaire du Blog Millésima pour:


  • Bénéficier des derniers articles exclusifs sur le monde du vin
  • Découvrir les coulisses des plus grands domaines en vidéo
  • Etre alerter en avant-première sur les dégustations et événements que nous organisons

* champs requis

A propos de

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*